Energies renouvelables

L’économie verte se diversifie

31.01.2011, 


imprimer

Grâce au Grenelle de l’environnement, le marché des énergies renouvelables a connu une forte expansion ces dernières années. Le candidat ne doit néanmoins pas tout miser sur des avantages législatifs éphémères.


Crédits photo : Shutterstock.com

Mode du développement durable oblige, le secteur de l’économie verte est en plein boom. « La France, comme la plupart des pays, a tellement de retard que ce marché a de beaux jours devant lui », analyse Laurence Vernay, avocate du cabinet Saje. Plusieurs réseaux se sont ainsi positionnés sur le créneau porteur des énergies renouvelables, à travers la commercialisation et l’installation de panneaux photovoltaïques, pompes à chaleur ou de chauffage au bois (Soleil en tête, Tryba Solar, Sofath). Mais avant de s’engager auprès d’une enseigne, une enquête de fond s’impose. « Beaucoup de réseaux importent leurs produits de l'étranger. Cela comporte un risque pour le futur franchisé qui doit bien vérifier les conditions de garantie et de maintenance », alerte Laurence Vernay. Le sérieux et la pérennité d'une enseigne tiennent également dans la capacité du franchiseur à anticiper les évolutions du marché. Franck Berthouloux, consultant chez Adventi Franchise, insiste sur « la nécessité de diversification de l'activité », pour ne pas être tributaire des changements de mode ou de réglementation. En effet, les entreprises spécialisées dans l’économie verte peuvent actuellement bénéficier de certains avantages fiscaux et de crédits d'impôts, mais ces mesures ne sont pas définitives. Pour asseoir leur développement, les enseignes recherchent avant tout des candidats alliant des qualités techniques et commerciales. Côté financement, l’investissement initial varie entre 100 000 et 150 000 euros. Une activité alternative émerge : le lavage automobile sans eau. « Cette branche offre de belles opportunités de développement si l'on n'a pas peur de mouiller sa chemise », souligne Franck Berthouloux. Une activité qui permet de se lancer à moindre coût, entre 10 000 et 30 000 euros.


Lucien Monrozier, directeur développement réseau chez 1001 Piles Batteries : « Une ville par franchisé »

« 1001 piles batteries cible les particuliers et les artisans, avec pour message "ne jetez pas vos appareils, changez de batterie". Notre offre va de la pile de montre jusqu'à la batterie pour camion, en passant par les produits pour ordinateurs portables, téléphones mobiles et outils sans fil... Nous nous orientons également vers le solaire nomade. L’enseigne recherche des candidats qui ont la volonté d'entreprendre dans une structure légère, avec un fort profil de commercial. L'aspect technique s'acquiert lors de la formation. Le franchisé est encadré tout au long de son contrat et dispose des avantages d'un réseau, en particulier sur les achats. L'investissement initial demeure modéré (autour de 70 000 euros). Nous avons pour politique d’attribuer une ville par franchisé, ce qui laisse à ce dernier la possibilité d'ouvrir plusieurs points de vente sur son secteur. Le concept est rodé depuis 1984 et s'étend aujourd'hui dans plus de 50 magasins. Nous ouvrons en moyenne une quinzaine de boutiques par an. Pour 2011, nous tablons sur une croissance plus mesurée, soit autour de 10 implantations. »

Sommaire
Dans ce secteur
Liens vers cet article
Fiches pro APCE