Choisir un emplacement

S’implanter à Rennes : cartographie des projets par quartier

2012-04-25T11:51:00+02:00

25.04.2012, 


imprimer

Rennes et ses alentours offrent près de 800 000 m² de surface de vente, et le paysage commercial ne cesse de se moderniser. De nombreux projets verront le jour au cours des dix prochaines années, qui continueront à faire vivre et à développer le commerce rennais.

Rue Le Bastard
Crédits photo : Wikimedia/TouN
La rue Le Bastard, une artère commerciale en plein centre-ville de Rennes.

Le centre-ville, premier pôle de rayonnement

Le Pays de Rennes, qui regroupe 67 communes autour de la capitale bretonne, compte 6 698 cellules commerciales1, qui exercent sur 780 000 m² de surface de vente. « Un commerce sur trois appartient à une enseigne nationale », indique Yannig Salmon, responsable aménagement du territoire de la CCI Rennes Bretagne. L’activité commerciale du Pays de Rennes s’articule autour d’une dizaine de grands pôles. « La particularité de l’organisation commerciale de Rennes est qu’aucun pôle ne prend le pas sur les autres », précise Yannig Salmon. « Et du fait de cette multiplicité, certaines enseignes sont implantées plusieurs fois. » Autre originalité, le principal pôle commercial reste le centre-ville, qui réalise 450 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, et draine chaque année 16,5 millions de visiteurs2. « Rennes est une des seules villes en France à compter son centre-ville comme premier pôle de rayonnement », indique François Eveillard, élu commerce3 de la CCI Rennes Bretagne.


A court terme

L’aménagement du territoire

Pour conserver cette particularité, la ville mène une politique forte d’aménagement du territoire. Le stationnement de surface devrait être progressivement supprimé, afin d’élargir les trottoirs et de laisser de l’espace notamment aux terrasses des cafés. Sur le modèle de Strasbourg ou de Bordeaux, la ville veut également rendre le centre piéton. En 2018, la deuxième ligne de métro sera opérationnelle, ce qui facilitera la mobilité des rennais. « Nous devrons éduquer le consommateur à venir différemment en centre-ville », indique François Eveillard. Ces projets ont vocation à encourager la mixité en centre-ville, pour contrer en partie la montée du commerce en ligne. « C’est une vie et un dynamisme que l’on ne retrouvera pas dans le e-commerce », souligne l'élu commerce.

L'esplanade Charles de Gaulle
Crédits photo : Caroline Ablain
L'esplanade Charles de Gaulle, à proximité du centre commercial Colombia et de la gare.

La modernisation des centres commerciaux

Plusieurs centres commerciaux, pôles de rayonnement importants, parsèment la ville. Le centre commercial Colombia, dans le centre-sud de Rennes, abrite notamment la FNAC et Monoprix. Inauguré en 1971, le centre commercial Alma, dans le sud de Rennes, fut le troisième centre commercial à voir le jour en France, et le premier en Bretagne. De nombreuses enseignes y ont élu domicile, dans les secteurs du prêt-à-porter, du voyage mais aussi du bien-être, de l’électroménager et de la restauration. Le centre commercial Grand Quartier, au nord de la capitale régionale, compte 90 boutiques organisées autour d’un Géant Casino. Le centre Cleunay de Saint-Grégoire, à l’ouest de Rennes, est articulé lui aussi autour d’une grande surface, un supermarché Leclerc. Tous ces pôles commerciaux sont actuellement en cours de modernisation. Le centre Alma s’apprête à s’agrandir afin d’accueillir quarante nouvelles boutiques. Les centres de Saint-Grégoire et Colombia, pour leur part, se modernisent, quand le Grand Quartier, après une première extension, est dans une phase de réflexion en vue de poursuivre l’agrandissement. Un jeune centre fait également parler de lui : la Visitation se situe en plein centre-ville, entre les places Hoche et Sainte-Anne. Dédié au prêt-à-porter et à la beauté-santé-bien-être, il compte également une Brioche Dorée pour ravitailler les Rennais. Ce projet, arrivé à terme en 2006, contribue à entretenir le dynamisme du centre-ville.

Les pôles thématiques : une vision originale du centre commercial

Plusieurs pôles thématisés font vivre l’activité commerciale de la métropole et de ses alentours. La Route du meuble, au nord de Rennes, s’étend sur 10 km et cinq communes limitrophes. Spécialisé dans l’équipement de la maison, c’est le premier centre thématisé de Rennes. « Il réalise un chiffre d’affaires de 81 millions d’euros et est fréquenté par 1,3 million de visiteurs chaque année », indique Yannig Salmon. Le Village La Forme, situé à Betton, au nord de Rennes, est quant à lui organisé autour de plusieurs grandes enseignes de sports et loisirs, parmi lesquelles figurent Décathlon, Leroy Merlin, et les jardineries Magasin Vert.

__________
1Hors banques, assurances, agences immobilières et concessions automobiles (informations fournies par la CCI Rennes Bretagne).
2Informations fournies par la CCI Rennes Bretagne.
3Les membres élus sont des chefs d’entreprise volontaires, bénévoles, élus au suffrage direct par leurs pairs représentants des secteurs de l’industrie, du commerce et des services. Ce sont les membres élus, au nombre de 50, qui définissent la politique de la CCI et votent le budget.

A moyen terme

Le Centre des Congrès

Un centre des congrès devrait voir le jour en plein centre-ville en 2016. Aménagé dans l’ancien Couvent des Jacobins, place Sainte-Anne, le centre devrait disposer d’un auditorium de plus de 1 000 places, ainsi que plusieurs petites salles. « Ce projet va permettre le développement du tourisme d’affaires dans la ville, et participera au rayonnement du centre-ville », se félicite François Eveillard.

Gare de Rennes
Crédits photo : Caroline Ablain
La gare de Rennes.

L’EuroRennes, un projet d’envergure

Destiné à accompagner la modernisation de la gare, l’EuroRennes est prévoit la construction de bureaux et de logements. L’adoption du projet de ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, qui reliera Paris au Mans, a en effet fait naître la nécessité de moderniser les voies, et par extension le quartier de la gare. Le projet devrait voir le jour entre 2016 et 2018, et plus de 1 200 logements devraient être construits d’ici 2030. « Quelques petits milliers de mètres carrés supplémentaires seront disponibles pour les commerçants dans la nouvelle gare, indique Yannig Salmon. Mais au-delà des murs de la gare, c’est tout le quartier qui va changer : ce projet s’intègre dans notre vision d’un centre-ville élargi. »


A long terme

Ikea, un puissant pôle d’attraction

Autre centre phare de la capitale bretonne, la zone d’activité commerciale Rive Ouest, située à Pacé, à l’ouest de Rennes, abrite l’enseigne Ikea, un supermarché Cora ainsi que 43 autres magasins. L’arrivée d’un retail park dans le prolongement d’Ikea est en projet : les derniers détails devraient être actés en 2014, pour une ouverture au public en 2018 ou 2019. Toute la complexité du projet réside dans le double fonctionnement du pôle : le Cora et les 43 autres magasins sont avant tout des commerces de proximité, quand le magasin Ikea a une portée départementale. « Ce pôle a vocation à devenir un pôle d’attractivité majeur, souligne Yannig Salmon. Mais la volonté commune, partagée par les différents élus, est de faire en sorte que le centre-ville reste le premier pôle commercial. »

Fiches pro APCE