Dossier

Rennes, une ville jeune au tissu commercial dense

2012-04-25T11:39:00+02:00

25.04.2012, 


imprimer

Capitale de la Bretagne, Rennes est une ville à la population jeune et bénéficie d’une forte activité commerciale. Les travaux au centre-ville et le développement des infrastructures de transport soutiennent ce dynamisme.

Rennes
Crédits photo : Caroline Ablain

Une histoire forte

La grande métropole de l’Ouest, longtemps caractérisée par son industrie automobile florissante, est avant tout la cité du bâtiment. La période d’après-guerre marque la reconstruction de la ville, touchée par d’importants bombardements. Il s’agit aussi bien de reconstruire les quartiers détruits que de résorber l’habitat insalubre, afin de permettre l’accueil de nouvelles populations. Les travaux publics absorbent donc une grande partie de la main d’œuvre, au seul développement de la communauté urbaine.


Une ville jeune

La reconstruction rapide de la ville a permis de soutenir un développement démographique fort. La communauté d’agglomération de Rennes Métropole est composée de 37 communes situées autour de la capitale, et compte aujourd’hui près de 405 000 habitants, ce qui en fait la 13ème communauté de France par son poids démographique, hors Ile-de-France1. Capitale de la Bretagne, ce n’est certes pas la plus bretonnante des villes de la région. Son rayonnement s’étend pourtant dans tout le Grand Ouest français. Courue pour ses universités notamment, où les disciplines scientifiques sont particulièrement à l’honneur, elle a été classée par L’Etudiant au sixième rang des villes où il fait bon étudier. Ville étudiante, Rennes attire également de nombreux jeunes travailleurs : 60 % de sa population a moins de 40 ans2.


Une infrastructure en développement

Déjà bénéficiaire d’une ligne de métro traversant la ville du Nord-Ouest au Sud-Est, la ville de Rennes se dote d’une nouvelle ligne qui suivra la diagonale inverse, qui devrait être opérationnelle en 2018. Destinée à soutenir le fort développement démographique de la capitale bretonne, cette ligne s’inscrit également dans la volonté de réduire le transport en voiture au centre-ville, grâce au développement des transports en commun. Le projet de ligne à grande vitesse (LGV)  Bretagne-Pays-de-la-Loire, qui s’inscrit dans le prolongement de la LGV Atlantique Paris-Le Mans, prévoit également la construction de 182 km de ligne nouvelle. Cette infrastructure mettra Rennes à 1h30 de Paris seulement, contre un peu plus de 2 heures actuellement.

__________
1Source : Audiar, agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération rennaise
2Source : Rennes Métropole

Créer votre entreprise dans la ville de votre choix ?
Contactez plus de 600 enseignes qui se développent
Demande de documentation
Fiches pro APCE