Relations repreneur-franchisés

Cession de franchise : veiller à tous les franchisés et devenir l’homme de la situation

2010-07-01T10:56:00+02:00

01.07.2010, 


imprimer

En cas de rachat, les contrats des franchisés doivent être exécutés jusqu’à leur terme. Une obligation à prendre en considération, tout autant que le charisme du franchiseur vendeur.

Rassurer les franchisés
Crédits photo : Shutterstock.com
« Le nouveau franchiseur va devoir investir beaucoup de temps et d’énergie pour rassurer les franchisés et les convaincre qu’il est l’homme de la situation. »

Les contrats se poursuivent en l’état

La cession du réseau entraîne le transfert automatique des contrats de franchise, sauf montage juridique particulier. « La marge de manœuvre du repreneur est limitée : les contrats doivent être exécutés jusqu’à leur terme, en l’état », explique Jean-Baptiste Gouache, avocat spécialiste de la franchise. Pas question, donc, pour le franchiseur de choisir les franchisés qu’il souhaite garder, de modifier les contrats en cours ou encore de changer l’enseigne tant que les contrats ne sont pas arrivés à échéance.


Management de la reprise

S’il est une valeur fondamentale dans la franchise, c’est bien la relation humaine qui unit le franchiseur à ses franchisés. « Le repreneur va succéder à un dirigeant souvent charismatique qui a noué un lien de confiance très important avec ses franchisés. Son départ va laisser un vide qu’il va falloir combler », relève Jean-Baptiste Gouache. Cerner l’ambiance avant d’acheter est donc indispensable.


Rôder son discours

Qui dit relation humaine, dit communication. « Le nouveau franchiseur va devoir investir beaucoup de temps et d’énergie pour rassurer les franchisés et les convaincre qu’il est l’homme de la situation. C’est une vraie gageure », analyse Jean-Baptiste Gouache. Il faut avoir rôdé son discours et se montrer convaincant. Reste que tout le monde n’a pas la capacité de se substituer à un leader… « Un réseau peut s’écrouler en un ou deux mois », assure Jean-Baptiste Gouache.

Rachat : un cycle fondateur de la franchise

Le développement d’un réseau de franchise s’opère souvent selon une logique identique. Les concepts de franchises peuvent naître lorsqu’on est sur un marché atomisé, c’est-à-dire avec beaucoup d’entreprises et pas ou peu de réseaux. Quantité de petites enseignes se développent et les meilleures prennent le pas sur les moins bonnes qui sont alors rachetées. Cela a été le cas dans la coiffure et le sera prochainement dans les services à la personne par exemple.

Sommaire
Fiches pro APCE