Métiers

Mandataire, un statut propre aux services

2010-08-31T14:30:00+02:00

31.08.2010, 


imprimer

S’ils partagent un même régime juridique, les mandataires exercent des métiers très différents. Aperçu du quotidien de ces professionnels

Mandataires missions
Crédits photo : Shutterstock.com
Le mandataire a une large mission

Les bataillons de mandataires se font chaque jour plus nombreux. Et pour cause, de plus en plus de secteurs d'activité optent pour ce statut. Après l'assurance (Axa), la gestion de patrimoine (CNP Capeor), la prévoyance (Swiss Life) et le tourisme, (Nouvelles frontières), l'immobilier (Capi Home, Optim'Home) utilise de plus en plus sur cette formule pour développer des activités. Bref, sous la même appellation de mandataire, se cachent des métiers totalement différents. Chez CNP Capeor (filiale de CNP Assurances), il a pour mission de développer, préserver et transmettre les actifs des clients. Il établit d’abord un diagnostic du patrimoine lors d’un entretien de découverte. Puis détermine une stratégie d’investissement à partir des produits de sept compagnies d’assurances dont CNP Capeor est courtier. « Le mandataire dispense avant tout du conseil, souligne Patrick Alliel, directeur général. Il est responsable de la pertinence de son diagnostic et de ses préconisations. Il accompagne le client dans la mise en place des solutions et s’assure que celles-ci correspondent à l’évolution de ses besoins et de sa situation. »


Missions multiples

De son côté, installé dans une agence physique, le mandataire Swiss Life a une large mission : il intervient sur le marché de l’assurance des personnes et du patrimoine (capitalisation, retraite et assurance-vie) mais aussi sur la prévoyance (indemnités journalières, remboursement des frais de santé) et les dommages (incendies automobile). L'agent général assure la promotion de l’ensemble des produits proposés par le groupe suisse. « Il développe et gère le portefeuille de clients qui lui est confié », indique Emmanuel Saintin, responsable inspection agences. Avantage de taille, la gestion des sinistres et les éventuels contentieux avec les clients sont pris en charge par la compagnie.

Caroline Desaegher, agents mandataires
Crédits photo : Agents mandataires
Caroline Desaegher, responsable du réseau des agents mandataires


Travail en duo

Axa fait une nette distinction entre agent mandataire et agent général. Ce dernier est un assureur salarié travaillant en agence et développant majoritairement l’activité de dommage. L’agent mandataire, lui, n’intervient pas –ou de manière marginale- dans l’activité de dommages mais se concentre sur l’activité de protection sociale et patrimoniale. Il n'est pas pour autant un conseiller, rôle tenu par un commercial salarié du groupe avec qui il travaille en binôme. « C’est un acteur de proximité qui identifie des futurs clients potentiels. Il prépare les rendez-vous en amont en détaillant les situations des particuliers au commercial puis gère en aval l’administratif, » précise Caroline Desaegher, responsable du réseau des agents mandataires. 


Activités variées

Comme tout professionnel de l’immobilier, le mandataire CAPIFRANCE gère des biens à vendre ou à louer et met en contact vendeurs et acheteurs. Après avoir suivi des formations spécifiques, il élargit son activité à la vente de logements neufs, au luxe-prestige et à l’international. Et son mandat avec CAPIFRANCE ne le cantonne pas à l’immobilier. « Il peut avoir d'autres activités complémentaires telles que home staging, marchand de biens, courtage financier ou encore conseil en gestion de patrimoine », poursuit Jean-Claude Cottet-Moine, PDG de l’enseigne.

 

Sommaire
Fiches pro APCE