L'exemple de Bayonne

L. Letamendia (Office du Commerce de Bayonne) : « Des actions structurantes en centre-ville »

2009-03-11T08:42:00+02:00

11.03.2009, 


imprimer

Bayonne a été la première ville de France à créer un office de commerce. Partage d’expérience avec sa directrice, Laetitia Letamendia.

Laetitia Letamendia
Crédits photo : Droits Réservés
Laetitia Letamendia, directrice de l'Office de Commerce de la ville de Bayonne.

Quels sont les atouts de votre ville ? Avec 45 000 habitants, 200 000 dans l'agglomération, nous avons la chance d'avoir encore un vrai centre-ville, avec des commerces de qualité, une structure encore assez classique, alors que le développement commercial de certaines villes a été plus anarchique, avec ces grands couloirs d'enseignes en périphérie, sans réflexion sur le centre-ville. Nous avons aussi une spécificité transfrontalière, car nous ne sommes pas loin de San Sebastien, avec un flux touristique important.


Quelles sont vos missions ? Animation, promotion, formation, information ! Bayonne compte 1700 commerçants et prestataires de services. On se positionne sur des actions structurantes en centre-ville. Nous avons commencé par la mise en place de chèques cadeaux, afin de faire que les gens consomment en centre ville, au lieu d’aller vers la ville voisine et les grandes enseignes. Nous avons communiqué vers les CE, le commerce local... Nous avons aussi créé un portail (bayonne-commerces.com), consulté par 23 000 visiteurs chaque mois, et même une pépinière e-commerce, en octobre 2007, par vagues de 10 commerçants. Les sites ont été lancés en juin 2008. Résultat : 60 000 euros de chiffre d’affaires en six mois. C’est une vraie boutique supplémentaire à gérer, avec des tableaux de bord, et des statistiques mutualisés !


Comment-êtes vous devenue responsable de l’office de commerce ? L’Office de commerce de Bayonne a été le premier de France, en 1998. C’était la première fois que l’on parlait de gestion de centre-ville, avec un partenariat public-privé. Sa mission est fixée par la mairie, la chambre de commerce Bayonne Pays basque, la chambre de métier, l’office de tourisme et l’association des commerçants. Je dirige l’Office du Commerce depuis cinq ans. Je viens du marketing opérationnel. Je suis la seule salariée, avec une assistante niveau BTS. A nous de justifier de l'autofinancement des actions menées, en prenant des frais de gestion sur les services rendus aux commerçants.


Quels sont vos projets d’action ? Il faut anticiper, se dire le commerce de demain, ce sera quoi, et où ? On constate un vrai retour vers le centre-ville entre les problèmes de transport, l’essence chère, les jeunes qui ne souhaitent pas acheter de voiture, les vélos, les transports collectifs... En 2009, je travaille sur un panel consommateur, des outils de cartographie de l’offre, et un livret d’accueil pour les nouveaux commerçants. Et puis Ikea arrive en 2011 ! Ce n’est pas anodin, il devrait y avoir 20/30 000 m² autour. Des enseignes comme Kiabi ou La halle partiront peut-être vers Ikea, il faut l’anticiper.

Sommaire
Fiches pro APCE