L'exemple de Lyon

F. Delorme (Lyon Presqu'île) : « Nous servons de porte d'entrée pour les nouveaux commerçants »

2009-03-11T08:59:00+02:00

11.03.2009, 


imprimer

Propriétaires fonciers, banques, commerces, entreprises… Fédérer tous les milieux : tel est l’objectif de Lyon Presqu’île. Rencontre avec Fabien Delorme, son jeune manager.

Fabien Delorme, manager de centre-ville de Lyon
Crédits photo : DR
Fabien Delorme, manager de centre-ville de Lyon

Quels sont les atouts de votre ville ? Avec plus de 2 000 commerces en centre-ville, nous voulons montrer au niveau européen que Lyon est une ville shopping. Nous sommes partis d'un constat initial de déficit de valorisation du shopping dans l'agglomération. D'où la revalorisation du centre-ville, la création d'un logo, d'un site internet en anglais pour la recherche des commerces : la Lyon shopping map, très tournée vers l'international.


Quelles sont vos missions ? Tendance Presqu'île est une association qui compte 230 adhérents, dont 180 commerces. Elle fédère tous les milieux : propriétaires fonciers, banques, entreprises de service et de commerce, grands magasins... Sur Lyon, la communauté urbaine s'est inspirée de l'AMCV1 en Belgique, pour créer une structure indépendante. Notre action porte sur le cadre d'achat ; on travaille sur l'environnement urbain, les déplacements, les livraisons, en tant qu'interface entre collectivités et entreprises. Nous mettons un peu en musique l'ensemble des projets de développement urbain, qui n'étaient pas coordonnés auparavant. Nous servons aussi de porte d'entrée pour les nouveaux commerçants. On les conseille, on les oriente dans leur projet d'implantation.


Comment-êtes vous devenu responsable de cette association ? Avant, je travaillais sur l'urbanisme commercial. Cela a énormément joué, car j'avais déjà la confiance des collectivités locales. Côté financement, l'association dispose de 350 000 € par an, un tiers de subventions des collectivités locales, un tiers d'appel à projet de l'Etat, et un tiers de financement privé et de droits d'entrée. Il faut faire comprendre aux entreprises l'intérêt de s'impliquer dans le développement du territoire.


Quels sont vos projets d'action ? Nous avons récemment mis en place un nouveau règlement dans la presqu'île en terme de limite de la taille des camions, de niveau d'émissions polluantes, de disques pour les livreurs, de repositionnement des aires de livraison. On travaille aussi sur les plans de déplacement d'entreprise, normalement réservés aux grandes entreprises. Nous les avons revus à l'échelle de la presqu'île, pour donner accès aux salariés des adhérents à des tarifs privilégiés. Nous avons aussi une déclinaison professionnelle de notre cartographie de l'évolution des activités et commerces, un observatoire de la conjoncture, des attentes des clients, ainsi qu'un projet de boutique de service, de conciergerie d'entreprise avec des services communs. Enfin, nous envisageons la mise en place de bornes interactives à écran tactile.

_____________
1 AMCV : Association du Management de Centre-Ville
 

Sommaire
Fiches pro APCE