Innovation réseau

Guy Hoquet L’Immobilier se lance dans les ventes privées maison

2011-12-19T14:26:00+02:00

19.12.2011, 


imprimer

Trouver de nouveaux biens dans le secteur de l’immobilier n’est pas toujours chose facile. Pour remédier à cet inconvénient, l’enseigne Guy Hoquet L’Immobilier a lancé son opération de ventes privées sur son site.


Crédits photo : Shutterstock.com

Accroître les ventes

Acheter la maison ou l’appartement de ses rêves, c’est possible. Selon l’Insee, 57 ,5 % des ménages français étaient propriétaires en 2007. Mais, encore faut-il trouver le nid douillet à la hauteur de ses espérances et de son portefeuille. Et les agences immobilières, elles aussi, ont parfois du mal à dénicher des biens immobiliers. Le 3ème réseau franchisé d’agences immobilières, Guy Hoquet L’Immobilier n’échappe pas à la règle et a décidé de lancer sa 1ère opération de ventes privées de biens immobiliers anciens durant le mois de novembre dernier. « Nous ne trouvions pas de biens à la vente en Languedoc-Roussillon. Cette région  était en déficit au niveau des ventes », entame Philippe Buyens, directeur du réseau, avant de poursuivre « après réflexion avec nos franchisés sur les opérations susceptibles d’intéresser les acheteurs, nous avons pensé que les ventes privées offraient l’avantage d’être éphémères, concurrentielles et ainsi nous pouvions baisser le prix de l’immobilier ancien pour booster les ventes. » L’enseigne décide de réduire le prix de sa commission et le prix net vendeur de 5,7 % chacun. Guy Hoquet L’Immobilier estime que chaque agence pourrait mettre un bien immobilier en vente privée, et évalue alors à 500, le nombre d’appartements et maisons potentiels pour l’opération. De leur côté, les franchisés sont séduits et 75 % d’entre eux suivent leur tête de réseau. Bonne surprise également côté propriétaire avec une adhésion massive aux ventes privées Guy Hoquet L’Immobilier.



Crédits photo : Droits réservés
Philippe Buyens, directeur du réseau Guy Hoquet L'Immobilier

Les vendeurs jouent le jeu

Au total, 2 112 biens ont été proposés dont 2 à Paris, 250 en Ile-de-France et le reste en province. « Certains vendeurs avaient des objectifs de vente rapide parce qu’ils étaient mutés ou bien ils souhaitaient vendre un bien en indivision dont ils avaient hérités ou encore ils avaient besoin de capitaux », souligne Philippe Buyens. Durant tout le mois d’octobre, les acquéreurs potentiels s’inscrivent sur le site pour être membre du club et participer à la vente. Guy Hoquet L’Immobilier choisit de ne pas faire de publicité, préférant la communication via son site internet et en local via ses vitrines et la presse régionale. Et du 1er au 15 novembre, les biens sont en ligne avec possibilité de visiter les biens jusqu’à la fin du mois, après contact de l’agence via un formulaire en ligne ou par téléphone. 8 000 acquéreurs potentiels s’inscrivent sur le site et les signatures de compromis de vente augmentent de 15 % en novembre 2011 par rapport à l’année précédente.

Une opération à renouveler

Frédéric Paris, directeur commercial de l’agence Guy Hoquet de Montauban en témoigne fort de 6 ventes et un chiffres d’affaires de 35 000 euros au compteur à l’issue de la vente privée. « Après des réunions locales avec les artisans, le crédit foncier, des acquéreurs potentiels et des propriétaires de mon agence, 70 sur 140 de ces derniers ont accepté de jouer le jeu avec une baisse équitablement répartie entre nous entre 8 à 15 %. Avant les vendeurs ne proposaient pas à la vente leurs biens en suivant nos estimations. » A l’occasion des ventes privées, l’agence de Montauban applique une réduction spéciale de 5 % sur les biens supérieurs à 200 000 euros, de 6 % sur ceux inférieurs à 200 000 euros. Pour Frédéric Paris, l’opération ventes privées est positive et à renouveler mais sur une durée de 1 mois. Leur directeur de l’agence reconnaît avoir bénéficié de l’apport de sa tête de réseau : « Ce qui a fait le succès, c’est l’appui du groupe. C’est une opération à l’échelon national qui nous a apporté de l’oxygène en temps de crise. Bientôt les gens se diront, tiens, c’est bientôt les ventes chez Guy Hoquet. » Et, d’ajouter : « A Montauban, nous allons rebondir là-dessus, notamment en instaurant le concept de home staging. » De son côté, l’enseigne envisage d’autres opérations de ventes privées comme la vente de biens sur le littoral, de biens à rénover ou en dernier étage.

Fiches pro APCE