Dossier

Exporter son concept : Singapour, porte d’entrée pour l’Asie

2009-11-02T16:00:00+02:00

02.11.2009, 


imprimer

Centre d’affaires incontournable, l’île de Singapour est devenue le passeport des franchiseurs qui souhaitent développer leur concept en Asie du Sud-est. Opportunités pour les franchiseurs et précautions à prendre.


Crédits photo : Shutterstock.com

Voisine de la Malaisie et du détroit de Malacca, l’une des routes maritimes les plus empruntées du monde, « Singapour est une base idéale pour développer son concept à l’international », affirme Terry Wrong, directrice de la Franchising and Licensing Association (FLA) de Singapour. Outre son emplacement stratégique, la cité du Lion (Singa pura) multiplie les atouts : «  des infrastructures de transport et de télécommunications efficaces, une main-d'œuvre habile et qualifiée, et des liaisons aéroportuaires et maritimes bien établies », explique la directrice de la fédération nationale de la franchise. Toute la ville-état semble bâtie pour faciliter les échanges commerciaux : des bureaux de standings omniprésents, de courtes distances à parcourir, une absence de délinquance et une lutte contre la corruption et la contrefaçon.

La franchise à Singapour

L’île de Singapour rassemblait en 2005 plus de 380 enseignes de franchise et près de 20 900 de franchisés, pour un chiffre d’affaires de près de 2 milliards de dollars. Fiscalité avantageuse, places à prendre… Ce dossier rassemble des conseils d’avocat et de consultants pour s’implanter, ainsi que le témoignage d’un franchiseur établi sur l’île depuis 2002.

Articles sur le même pays
Fiches pro APCE