Dossier

Entrepreneurs sous enseigne : pourquoi et comment s’impliquer dans la vie locale

2011-08-03T14:26:00+02:00

29.07.2010 mis à jour le 03.08.2011, 


imprimer

Priorité pour tout commerçant de proximité, l’intégration dans la vie locale reste nécessaire en franchise. Temps à investir, coûts financiers, organisation interne : découvrez toutes les clés pour vous impliquer sereinement.


Crédits photo : DR

Une image erronée

Une fois passée l’inauguration de leur point de vente, pris dans la gestion quotidienne de leur magasin et sollicités par leur réseau au niveau national, les entrepreneurs sous enseigne auraient-ils tendance à oublier de s’investir dans la vie locale ? D’après l’enquête CSA-Banque Populaire-Fédération française de la franchise de 2010, 63 % des franchisés s’investissent et se disent intégrés dans la vie de la cité. C’est plus que les commerçants isolés. Et pourtant, bien souvent, les clients et les représentants des pouvoirs publics ont une piètre image de ces indépendants, voyant en eux des envoyés des centrales parisiennes, intéressés par leur seul profit durant les quelques années que dure leur présence sur le territoire local. Une vision bien loin de la réalité du terrain !


S’impliquer à son rythme

De quelques heures à quelques jours par semaine, de l’engagement associatif au simple subventionnement, la participation à la vie locale des franchisés et adhérents du commerce associé prend des formes diverses. Toutes apportent reconnaissance au chef d’entreprise, lui donnent accès à des sources d’information essentielles pour le développement de son activité et lui permettent de sortir de son isolement.
Mais pour pouvoir quitter son point de vente en toute sérénité sans nuire à son avenir, l’entrepreneur sous enseigne doit organiser un système de relais et s’impliquer à son rythme, selon sa disponibilité.


 

Sommaire
Fiches pro APCE