Franchiseurs : 10 questions à se poser avant de partir à l’international

08.09.2014,

imprimer

Est-ce le bon moment ?

Bon moment
Shutterstock

Un réseau doit être suffisamment mature et solide sur le territoire national pour s’exporter. Il doit également avoir préparé son internationalisation et ne pas se lancer par opportunisme. Autant de raisons pour lesquelles Olly Gan ne s’est pas encore aventuré en-dehors des frontières françaises, comme l’a expliqué Richard Gigou, directeur commercial et développement de la marque de prêt-à-porter masculin, lors des Entretiens de la franchise. Un raisonnement appuyé par l’enquête « L’internationalisation : processus et clés de succès » réalisée pour le comité scientifique de la Fédération française de la franchise et rendue publique en novembre 2013. En effet, ses résultats révèlent que les franchiseurs qui se sont internationalisés par simple opportunisme réalisent de moins bonnes performances que leurs concurrents sur ces marchés.

Fiches pro APCE