Cas d'école

Master-franchise australienne : Cash Converters, du chaos à la réussite

2010-06-15T12:05:00+02:00

15.06.2010, 


imprimer

Cash Converters, réseau de distribution de produits d’occasion qui compte aujourd’hui plus de 60 magasins en France, a connu des débuts chaotiques. Récit du parcours d’une enseigne qui a su renaître de ses cendres.

Introduction en bourse calamiteuse


L’implantation en France de Cash Converters, enseigne australienne de distribution de produits d’occasion à vendre ou à acheter, a été confiée en 1995 à un master-franchisé à Marseille. L’entrepreneur choisit une organisation pyramidale en déléguant à son tour une partie du développement du réseau à des master-franchisés régionaux. « Le concept a immédiatement fonctionné. En l’espace de quatre ans, une centaine de points de vente ont été créés », raconte Christian Amiard, co-dirigeant de Cash Converters en France. Mais l’entrepreneur marseillais se montre trop ambitieux. Pour booster le développement, il décide d’introduire l’entreprise en bourse. L’opération financière qu’il monte achoppe. Le réseau dégringole à 16 points de vente !


Reprise par des franchisés


Le franchiseur australien ne jette pas l’éponge. Il dispense les franchisés rescapés de royalties pendant 6 mois. Ce sont deux franchisés de la première heure qui reprennent alors les rennes de la master-franchise : Christian Amiard et Bruno Bée. Durant deux années, des démêlés judiciaires brident la reprise du réseau. Puis, en 2008, Cash Converters renoue avec la croissance. « Nous comptons aujourd’hui 12 salariés dont deux animateurs de réseau, se félicite Christian Amiard. Nous avons 62 magasins ouverts et 12 en cours d’ouverture avec un objectif de 100 points de vente d’ici à 2011 ». Le master-franchisé compte sur la diversification de ses activités pour atteindre cet objectif ambitieux. L’enseigne s’apprête à devenir un point de distribution de fonds pour Western Union. Objectif : générer du trafic dans les magasins en captant la clientèle entreprise financière spécialisée dans le transfert d’argent. Une stratégie qui a porté ses fruits au Royaume-Uni.
 

Sommaire
Fiches pro APCE