Dossier

Parcours croisés de 10 salariés sous enseigne devenus entrepreneurs en réseau

2010-06-01T15:47:00+02:00

01.06.2010, 


imprimer

L’ascenseur social est une réalité dans les groupements et fait l’objet d’une veille active dans les franchises. Mais pour passer du statut de salarié d’enseigne à celui de patron, des qualités de managers et de gestionnaires ne suffisent pas. Dix anciens salariés témoignent.

De salarié à entrepreneur en réseau
Crédits photo : Shutterstock.com

Ascenseur social

Dans le Commerce associé, comme en franchise, on peut être recruté comme salarié et finir patron d’un point de vente. Les enseignes ont fait de « l’ascenseur social », en d’autres mots, la promotion interne, un axe fort de leur gestion des ressources humaines. Au-delà de la volonté de gratifier les meilleurs éléments, les franchises et, plus particulièrement, les groupements entendent ainsi dénicher les perles rares les plus à même de devenir entrepreneurs. Un tiers des repreneurs de points de vente du commerce associé sont d’anciens salariés des groupements !


Plus que des compétences, une personnalité

Mais si certains responsables d’unités font d’excellents managers et de précieux gestionnaires, ils ne sont pas tous doués des qualités indispensables pour se lancer en indépendants. Devenir chef d’entreprise réclame, plus que des compétences, une personnalité : goût de l’indépendance, de la prise de risque financière et disponibilité complète au risque d’empiéter sur la vie personnelle. Parcours croisés de dix entrepreneurs venant d’horizons totalement différents et des trois étapes qu’ils ont suivies pour devenir leurs propres patrons.

 

Fiches pro APCE