Pratique

La boîte à outils du formateur de réseau

2010-08-02T12:19:00+02:00

02.08.2010, 


imprimer

Pour réaliser les outils nécessaire à son programme, le formateur de réseau travaille généralement avec toute l’équipe dirigeante : franchiseur, mais aussi développeur et animateur, afin de s’ajuster en permanence au terrain.


Crédits photo : Shutterstock.com
Produits, book de collection, procédures internes, notes de service, logiciels, vidéoprojecteurs… La panoplie des outils utilisés par les formateurs est large et dépend du métier

Le déroulé pédagogique

Le formateur – ou le franchiseur avant lui – est censé élaborer le déroulé pédagogique de la formation. « Cela consiste à formaliser heure par heure le programme des journées. Thèmes abordés, types de supports utilisés, jeux de rôle et ateliers, noms des intervenants…Tout doit être détaillé », explique Christophe Flous, fondateur de Texageres Consulting, un cabinet de conseil et de formation dédié aux chaînes de magasins. La durée de la formation varie selon la complexité du métier. Mais « en deçà de 5 semaines, ça paraît court pour acquérir le savoir-faire et les réflexes d’un bon chef d’entreprise qui doit être commerçant, gestionnaire et manager », juge Emmanuelle Brémond, responsable formation de Adventi Franchise, une équipe pluridisciplinaire composée de consultants spécialisés dans le conseil et l’accompagnement des réseaux.


Les tests psychologiques

Un certain nombre de réseaux inscrivent des tests psychologiques au programme. « Ces tests, au format questionnaires, font partie du module comportemental sur lequel j’interviens, explique Samuel Buteau, animateur réseau et formateur de l’enseigne Cavavin. Ils nous permettent de savoir comment le franchisé va réagir dans telle ou telle situation. Et de le former en conséquence », précise-t-il.


Les supports de formation

Produits, book de collection, procédures internes, notes de service, logiciels, vidéoprojecteurs, caméscope pour filmer les exercices… La panoplie des outils utilisés par les formateurs est large et dépend du métier.


Les outils de suivi

Le formateur doit absolument entretenir le lien avec l’animation et le développement. « Il faut créer des outils de liaison et de suivi pour faire circuler l’information et garantir la traçabilité des résultats obtenus sur le terrain », indique Emmanuelle Brémond. Au vu des éléments recueillis, le formateur pourra ajuster la formation si besoin.
 

Sommaire
Fiches pro APCE