Bénéfices

Les avantages de la franchise par rapport au salariat

2010-08-31T14:43:00+02:00

07.06.2010 mis à jour le 31.08.2010, 


imprimer

Donner du sens à sa carrière, devenir son propre patron… La franchise offre de nombreux avantages par rapport au train-train du salariat.

Avantages de la franchise
Crédits photo : Shutterstock.com
La franchise offre de nombreux avantages par rapport au train-train du salariat.

Vivre le rêve de la création d’entreprise

622 039 créations d’entreprises et quelque 5 000 franchisés en 2010… Indiscutablement, les Français ont l’entrepreneuriat dans la peau ! Pour beaucoup, la création représente le rêve d’une vie : devenir son propre patron, se réaliser, être autonome, donner un coup de fouet à sa carrière… La franchise a l’avantage supplémentaire d’être sécurisante. A la différence de la création pure, l’entrepreneur bénéficie d’un concept testé et de méthodes rodées. Il obtient en effet le droit d’exploiter le nom d’une enseigne nationale et profite de la notoriété du réseau. Tout le travail en amont de recherche de business model a été réalisé par le franchiseur. Résultat, le franchisé ne part pas de zéro.
C’est donc sans surprise que ce mode d’organisation attire en priorité les quadras, en recherche de reconversion de carrière. « 67 % de nos franchisés sont d’anciens salariés, principalement des cadres licenciés qui avaient depuis longtemps un projet de création dans un coin de leur tête » déclare Cyrille Laborde, responsable du développement chez Ucar, enseigne de location de voitures.


Cyrille Laborde
Crédits photo : Droits Réservés
Cyrille Laborde, responsable du développement chez UCAR.

Ne plus avoir de chef

Dans une grande entreprise, les salariés sont le plus souvent un simple maillon de la chaîne. Même s’ils sont brillants, compétents et ne comptent pas leurs heures, ils restent des salariés. Ils ne sont pas décisionnaires : ils doivent obéir à leurs supérieurs hiérarchiques et respecter des procédures parfois pesantes. De plus, ils ne sont pas à l’abri d’un licenciement ou d’un plan social. « Avec la franchise, un salarié peut passer du statut d’exécutant à celui de chef d’entreprise. Il est seul maître à bord, indépendant et peut gérer son affaire comme bon lui semble. C’est lui qui recrute, qui anime les équipes et qui développe son chiffre d’affaires. C’est un vrai gestionnaire », explique Philippe Guittet, du cabinet PG Conseil, spécialisé en gestion de carrières.


Evoluer en permanence

La franchise offre des perspectives de carrière à long terme. Les salariés, et surtout les anciens cadres, sont particulièrement sensibles à cet argument. Dans les entreprises, à 40 ou 50 ans, beaucoup de collaborateurs sont mis sur une voie de garage et leur carrière ralentit. « Les salariés qui ont eu des responsabilités pendant plusieurs années envisagent la franchise comme un tremplin. Beaucoup souhaitent dès le départ avoir l'opportunité de prendre progressivement en charge plusieurs points de vente et devenir multi-franchisés. Ils connaissent le potentiel de développement offert par ce mode d’exploitation » déclare Marie-Hélène Boyer-Dubergat, coach chez Leroy Dirigeants.
Le schéma est assez classique : au bout de trois ou quatre ans, ils réinvestissent leur capital dans une nouvelle enseigne et gèrent deux, trois, voire quatre points de vente ou agences. En 2010, 27 % des franchisés envisageaient d'ouvrir un nouvel établissement dans le même réseau.


 

Fiches pro APCE