Dossier

Commerces : gérer l’arrivée d’un concurrent dans sa zone de chalandise

2012-09-19T09:00:00+02:00

19.09.2012, 


imprimer

Le commerce et les services sont par définition hautement concurrentiels. Restauration, services, alimentation de proximité, immobilier… Aucun secteur n’y échappe. Conseils d’experts et retours d’expérience de franchisés pour gérer la concurrence sur son secteur.


Crédits photo : Shutterstock.com

Appétit aiguisé

En franchise, un contrat digne de ce nom est clair : le franchisé bénéficie d’une exclusivité territoriale. Aucun risque, donc, de voir un point de vente de la même enseigne s’installer dans sa zone de chalandise. Mais il y a fort à parier que si le lieu est porteur, les réseaux concurrents n’auront aucun état d’âme à s’y installer. Rodolphe Wallgren, président fondateur de l’enseigne Memphis Coffee se rappelle ses premiers pas à Nîmes en 2009 : «  Au départ, nous étions trois ou quatre restaurants. Puis, en l’espace de quelques mois, quatre nouveaux établissements à thème sont apparus. Evidemment cette forte concurrence a divisé la part du gâteau de chacun. »


Effet de curiosité

Quel que soit son secteur, un entrepreneur doit anticiper en permanence à l’arrivée d’un concurrent qui tentera de capter une partie de sa clientèle. « Durant 1 à 3 mois, le franchisé doit s’attendre à un effet de curiosité en faveur du nouvel arrivant », estime Christophe Mauxion, directeur général du Groupe La Boucherie. « Ensuite, le niveau de fréquentation se stabilise dans les différents établissements. » Tout l’enjeu pour le franchisé sera donc de limiter l’hémorragie de clients durant cette période critique et de fidéliser durablement sa clientèle.

Fiches pro APCE