Dossier

Se lancer en franchise : quel secteur choisir en 2012

2012-07-06T15:00:00+02:00

01.02.2012 mis à jour le 06.07.2012, 


imprimer

Avec une offre en constante augmentation, s’articulant autour de quelques 1500 réseaux, la franchise permet d’aborder une variété de métiers. Pour se décider, le candidat doit avant tout définir le secteur d’activité sur lequel il souhaite s’établir. Panorama et avis d'experts pour affiner son choix.


Crédits photo : Shutterstock.com

3 690 nouvelles unités franchisées en 2011

Les secteurs traditionnels, par lesquels la franchise s’est développée dans les années 1970 et 1980, sont encore largement présents : il s’agit de l’équipement de la personne et de la maison, de l’hôtellerie, de l’alimentaire ou de la coiffure… Certains réseaux y sont désormais matures, mais ils ont été également rejoints par de nouveaux entrants. Résultat, ces cinq secteurs représentent aujourd’hui 47 % des unités franchisées en France : en tête l’alimentaire avec 18 % des points de vente et 39,76 % de chiffre d’affaires, suivi de l’équipement de la personne (11,2 % des points de vente) et la coiffure esthétique (10 % des unités).


Croissance

Deux marchés connaissance depuis quelques année une forte croissance tant par le nombre d’enseignes que le nombre de points de vente franchisés. Il s’agit tout d’abord de l’alimentaire, avec 13 nouveaux réseaux et près de 650 nouvelles unités en 2011 (soit une croissance de 10 %), mais aussi la restauration rapide, grâce notamment au développement de nouveaux concepts autour d’aliments ou de thèmes (croissance de 19,4% du nombre de réseaux et de 14,9 % du nombre de points de vente entre 2010 et 2011). « Après s’être tassée dans les années 1990, la restauration connaît une relance importante, grâce à la baisse de la TVA, mais aussi à une diversification de l’offre culinaire, toujours dans le rapide et peu coûteux », détaille Olivier Gast, conseil expert en franchise, président du Club européen des directeurs de réseaux (Cedre) et de franchise-land.com.


Crédits photo : Droits réservés
Olivier Gast, conseil expert en franchise, président du Club européen des directeurs de réseaux (Cedre) et de franchise-land.com.


Ralentissements

Parallèlement, les services à la personne n’ont cessé de progresser, depuis leur apparition au début des années 2000. Si le nombre de points de vente du secteur a progressé de plus de 18 % en 2010, il n’affichait une croissance que de 3,7 % en 2011. « Le service à la personne s’est fortement développé grâce aux avantages fiscaux, mais c’est une croissance dont la pérennité peut être remise en question avec la disparition de ces avantages », relève Olivier Gast. Même interrogation autour de l’immobilier : les 56 réseaux spécialisés recensés aujourd’hui risquent de souffrir du ralentissement du marché.


Des tendances porteuses

De façon transversale, les franchises les plus porteuses actuellement sont celles qui s’appuient sur les nouvelles tendances de notre société : le bio ou le développement durable sont le fer de lance de nouvelles enseignes, depuis l’alimentaire jusqu’à l’esthétique, en passant par la maison individuelle ou la restauration rapide. « Attention toutefois, si ces concepts sont séduisants au niveau marketing ou de la philosophie générale, il n’est pas toujours garanti de pouvoir faire des marges avec ! » met en garde Olivier Gast.


Dossier réalisé pour le Hors-série Franchise et commerce associé 2012

Sommaire
Fiches pro APCE