Guide série franchise immobilière : l’agence immobilière, un classique ?

2018-10-09T10:00:00+02:00

25.09.2018 mis à jour le 09.10.2018, 


imprimer

Dans le secteur de l’immobilier, il existe le modèle de l’agent mandataire et le modèle du négociateur immobilier plus classique, présent dans une agence physique. Dans une agence immobilière, en franchise ou en indépendant, le négociateur est responsable de ses transactions, au sens de la réglementation impulsée par la loi Hoguet. Explications.


Crédits photo : shutterstock.com

1ère étape de la franchise immobilière en agence...être agent immobilier

Pour ouvrir une agence immobilière en franchise, il faut acquérir le statut d'agent immobilier. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités : faire valoir une expérience dans un métier de l’immobilier (d’une durée dépendant de si vous étiez cadre ou non cadre), ou avoir un diplôme au moins équivalent à un bac+3 en droit, sciences économiques ou école de commerce, ou un BTS immobilier.

Vous devez également contracter une RC PRO pour couvrir les dommages corporels et matériels liés à l’exercice de votre profession. Enfin, si d’aventure vous percevez des fonds de tiers (mandants, locataires...), alors vous devez avoir une garantie financière de 30 000 euros les deux premières années, portée à 110 000 euros ensuite.

Choisir le franchiseur

Pour choisir son franchiseur, voici quelques points à avoir à l’esprit :

• Chaque réseau de franchise demande un certain apport personnel, exige un droit d’entrée et ensuite vont demander une redevance liée à votre activité. Faites vos comptes pour voir ce que vous pouvez vous offrir et filtrer ainsi les réseaux de franchise existants.

• Ensuite, décider de votre réseau préféré selon plusieurs critères : notoriété de la marque, aide à la formation, à la communication, existence de fichiers de clients « partagés »...

• Le franchiseur a souvent un droit de regard sur le local de ses franchisés. Si vous avez déjà une idée de l’endroit où vous voulez vous implanter, cela vaut le coup de valider en amont des discussions avec le franchiseur envisagé.

• Vous devrez présenter un dossier solide pour convaincre le franchiseur de travailler avec vous. Ne négligez pas ce point : un franchiseur est notamment limité pour ouvrir plusieurs franchises dans une zone géographique donnée, il doit donc s’assurer que le rapport risque-récompense est positif dans le cadre d’un contrat avec vous.

• Chaque réseau à son image et ses valeurs, assurez-vous d’être en phase avec, pour cela n’hésitez pas à devenir le client d'une journée pour voir l’ambiance dans le réseau.

Créer son entreprise, finaliser le contrat, s’installer

Une fois que tout est acté avec le franchiseur, il est temps de créer votre entreprise (statut au choix, seule la micro entreprise n’est pas compatible avec l’activité de négoce immobilier) puis de signer le contrat de franchise. Ce type de contrat est très réglementé par la loi Doubin. Il impose notamment la remise au franchisé par le franchiseur d’un document pré-contractuel (le DIP) pour protéger le franchisé et lui éviter de signer un contrat qui le mettrait en défaut. Une fois le contrat signé, vous pourrez finir de vous installer, et commencer votre activité. 

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE