Réseaux

Grande distribution : des enseignes historiques qui craignent les jeunes réseaux

2009-03-12T17:10:00+02:00

26.02.2009 mis à jour le 12.03.2009, 


imprimer

Si les ténors du secteur poursuivent une stratégie de convergence de leurs franchisés, les jeunes réseaux optent pour l’aspect moderne et vendeur.


Crédits photo : Shutterstock
Depuis quelques années, tous les groupes de la grande distribution modernisent leurs modèles.

Des concepts « dépoussiérés »

Le coup d'envoi est donné ! Après avoir testé ses nouveaux concepts Monop' et Daily Monop', Monoprix lance le développement des deux enseignes en franchise. « Monoprix pense avoir trouvé un bon compromis entre le modèle traditionnel de la surface de 400 m², qui ne fonctionne plus très bien, et le modèle américain des "salad bars", trop cher pour marcher en France, analyse Olivier Dauvers, expert de la grande distribution et auteur de La saga du commerce français. L'enseigne est persuadée que désormais tout se joue sur l'emplacement. Or le meilleur moyen pour atteindre une vitesse de déploiement rapide est la franchise. »
Monoprix n’est pas le seul à repenser sa stratégie d’enseigne. Depuis quelques années, tous les groupes de la grande distribution modernisent leurs modèles. « La supérette à la grand papa est morte, estime Olivier Dauvers. Les groupes ripolinent leurs concepts pour rester dans la course. Système U, par exemple, a lancé l'enseigne U express qui a choisi les codes couleur vert anis et bois. Très tendance. » Les commerçants associés comptent ouvrir 20 points de vente cette année.

200 magasins franchisé en 2013
Avec un parc de 80 magasins franchisés fin 2008, Ed s'est fixé comme objectif d'ouvrir 25 points de vente par an sous cette forme, sur un total de 60 implantations annuelles. L'enseigne de Carrefour mise sur la loi de modernisation de l'économie qui devrait favoriser l'expansion du hard discount alimentaire dans les années à venir. Son concurrent Netto (410 implantations) ambitionne de doubler son parc d'ici 5 à 8 ans.

Les enseignes historiques regroupent leurs troupes

De son côté, Carrefour poursuit une stratégie de convergence de ses enseignes franchisées : les magasins Champion (350 magasins) deviendront à terme des Carrefour markets. Le groupe a également ouvert deux magasins pilotes à Antrain (Ille-et-Vilaine) et Verson (Calvados) sous le nom de Carrefour contact. Ces points de vente qui misent sur une offre élargie de produits frais et un rayon boucherie pourraient à terme remplacer les magasins Shopi et certains 8 à Huit.
Auchan suit le mouvement avec Simply Market, supermarché qui mise sur un rayon frais fourni et un espace parfumerie indépendant des autres rayons. Il a vocation à remplacer Attac. Casino, lui, lance le Petit Casino 24, magasin automatique ouvert 24h/24. Ciblant une clientèle jeune et urbaine, le groupe entend ouvrir rapidement une centaine de points de vente.
Enfin, le petit poucet de la grande distribution alimentaire, Colruyt, groupe belge qui possède 34 magasins en propre dans l'est de la France, a lancé son développement en franchise l'an dernier. Situé à mi-chemin entre le hard discount et les supermarchés de proximité, il compte sur sa politique tarifaire (alignement des prix sur la concurrence dans une zone de chalandise de 7 kilomètres autour du magasin) pour se faire une place aux côtés des ténors.


Des réseaux qui se développent dans plusieurs secteurs

L’effervescence qui secoue l’alimentaire ne touche pas la grande distribution spécialisée. Le marché reste dominé par les grandes enseignes qui ont fait le choix du développement en propre : Décathlon, La Halle ! Kiabi, Leroy Merlin, Castorama… Le poids lourd des franchiseurs, le groupement des Mousquetaires, a développé des enseignes dans tous les secteurs : Bricomarché, Veti, Roady, Restaumarché. Pas d’incursion par contre dans le sport, où dominent les puissants réseaux Sport 2000 (452 implantations) et Twinner sport (278 points de vente). Un secteur où se développe également The Athlete’s Foot, entreprise américaine qui compte 24 implantations en France. Le spécialiste de chaussures de sport s’est fixé un objectif de 150 magasins dans l’hexagone.

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE