Réseaux

Economie verte : des franchises jeunes et haut de gamme

2009-10-01T16:17:00+02:00

01.10.2009, 


imprimer

L’économie verte est un secteur jeune et en pleine croissance positionné sur le haut de gamme, mais qui entend démontrer que la démarche environnementale s’accompagne d’une rentabilité financière.

Economie verte
Crédits photo : Getty Images
Des réseaux verts pour consommer autrement

Des réseaux jeunes ou moins

Nouveau secteur, nouvelles franchises ! Des enseignes récentes sont apparues pour répondre aux exigences écologiques. Celles de plus de 5 ans font presque figure d’ancêtres. Les réseaux se sont développés autour de technologies innovantes qui se perfectionnent en permanence. C’est le cas pour les énergies renouvelables (Soleil en tête, Atout soleil ou Caol Soll en franchise depuis 2008), la rénovation écologique de l’habitat et pour l’utilisation de produits naturels 100 % biodégradables. D’autres franchises du secteur sont plus anciennes et datent des années 80 à 90. Ce sont les réseaux qui ont adapté leurs activités à la problématique environnementale : les enseignes de fenêtres (Belisol, Tryba) ou de rénovation de l’habitat. Enfin des franchises ont passé la quarantaine ! Yves Rocher ou La Vie Claire sont de véritables pionniers. L’enseigne de produis bio a aujourd’hui 60 ans et se développe encore au rythme de 20 à 30 ouvertures par an.


Positionnement : haut de gamme et rentabilité financière

S’inscrire dans une démarche développement durable a nécessité la mise au point de technologies innovantes. Aussi les franchises en économie verte se positionnent sur du haut de gamme. La qualité est mise en avant. Les réseaux cherchent à se constituer une image de marque. Les boutiques bios travaillent leur look. Chez Sequoia Pressing, de belles bulles vertes animent la vitrine, à l’intérieur des matériaux nobles et naturels. Consommer des produits verts a un coût pour le client, qui doit se sentir valorisé par son investissement. Pour l’enseigne Ekyog, marque de mode et de cosmétique biologique, l’engagement environnemental va au-delà des produits. Du process de la culture du coton bio jusqu’aux sacs remis en boutique, tout est conçu pour limiter l’empreinte écologique. Autre positionnement : quand l’écologie rime avec économies. MA Géothermie rembourse ses clients si ce système de chauffage par énergie renouvelable n’a pas tenu ses promesses. Pour Soleil en tête, enseigne spécialisée dans le solaire, la rentabilité de l’investissement avec la capacité de revendre de l’électricité à EDF est un argument central sur ce marché en forte croissance. Le réseau Charte 21 maîtrise parfaitement tous les aspects du positionnement en économie verte. Il en a fait son activité de conseil auprès des entreprises pour qu’elles adhèrent à la démarche développement durable et investissent dans des énergies renouvelables.


Franchises et groupements : tous verts !

La franchise est le système le plus courant en économie verte. Des réseaux coopératifs sont pourtant actifs dans ce domaine, autour de l’agriculture biologique, tels que Biomonde et Biocoop. Ils soutiennent la production de produits locaux, limitent les intermédiaires, réalisent des économies d’échelle.

Dans ce secteur
Fiches pro APCE