Profil

Créer sa franchise verte : pour commerciaux aux fortes convictions

2009-10-01T15:41:00+02:00

01.10.2009, 


imprimer

Surfant sur la vague du développement durable, les candidats à la franchise doivent disposer de qualités commerciales indéniables.


Crédits photo : Shutterstock
Les candidats à la franchise verte sont des commerciaux

Compétences requises : un sens du commerce affirmé

Pour entreprendre en économie verte, les militants écolos ne sont pas forcément les plus attendus, même s’il faut être sensibilisé à la problématique environnementale. Les candidats à la franchise doivent avant tout avoir un réel tempérament commercial. Dans leur activité, ils devront convaincre leurs clients par un argumentaire efficace. Le contact humain est déterminant. Au sens commercial s’ajoute souvent les qualificatifs de dynamique, ouvert, entreprenant. Autre compétence requise : être un bon gestionnaire et un manager. Selon les secteurs, les franchisés devront gérer des équipes (en moyenne une dizaine de personnes). Cela peut aller jusqu’à 40 personnes, comme pour le réseau de nettoyage de voiture sans eau Sineo. Si la maîtrise de la technique est un plus, elle n’est pas le fondement du métier. Les franchises organisent de nombreuses formations sur ces aspects.


Investissement : de 8 000 à 120 000 euros

L’investissement en économie verte dépend du sous-secteur. Pour les énergies renouvelables, l’apport personnel s’échelonne entre 12 000 et 40 000 euros. L’investissement global tourne autour de 100 000 euros. Une franchise dans le secteur du nettoyage automobile sans eau demande un apport modeste (de 8 000 à 20 000 euros) et un investissement global de 20 à 70 000 euros.
Dans le secteur des recharges écologiques de cartouches d'imprimantes, l’apport va de 20 à 45 000 euros pour un investissement entre 62 et 80 000 euros.
Pour les franchises de produits bios, l’engagement financier est conséquent. Planetalis, franchise de restauration rapide bio, demande un investissement de 250 000 euros, avec 80 000 euros d’apport personnel pour ouvrir un magasin. Pour les magasins bios, comme L’eau vive, le futur franchisé apporte 120 000 euros pour un investissement total de 360 000.


Projet de développement : le plein boum

Réchauffement climatique oblige, le secteur est en plein développement. L’économie verte colle aux préoccupations à l’échelle mondiale. D’ici à 2020, la France devra produire 50 % en plus de chaleur renouvelable et 21 % d’énergie renouvelable. Les nouvelles franchises apparues récemment ont fait des débuts prometteurs. Lancé en 2008, le réseau Atout Soleil compte 58 franchisés dans 43 départements français. Spécialisée dans la production d’énergies renouvelables, l’entreprise cherche à se développer dans d’autres régions ainsi qu’à l’international. Sur le même secteur, Soleil en tête prévoit une accélération de son développement avec 100 implantations d’ici 3 ans. Boutique Nature, réseau de distribution de compléments alimentaires, de cosmétiques bio et d'huiles essentielles, prévoit l’ouverture de 15 magasins à l’horizon 2010. Elle en compte 10 aujourd’hui. 

Dans ce secteur
Fiches pro APCE