Economie

Cosmétique, parfumerie : un marché qui sent bon la croissance

2011-07-11T08:00:00+02:00

27.02.2009 mis à jour le 11.07.2011, 


imprimer

Avec les 19,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé par L'Oréal, en 2010, la France est leader mondial du secteur des cosmétiques parfumeries, sur un marché mondial fort concurrentiel. Le marché national est également en pleine croissance.

Le marché des cosmétiques
Crédits photo : Getty Images
La cosmétique-parfumerie est le 4e secteur de l’économie française de par son solde commercial.

Economie générale

L'industrie des cosmétiques comprend « tout produit destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain, en vue de les nettoyer, de les parfumer, d'en modifier l'aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles » (Code de la Santé publique, article L.5131-1).
La beauté est le 4e secteur de l'économie française de par son solde commercial (balance entre exportations et importations). En 2009, le marché pesait 6,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires (contre 6,9 milliards en 2007). Avec la crise, les exportations ont chuté de 11 % et les importations de 7 %. Au total, la balance commerciale du secteur a perdu 941 millions d'euros, passant ainsi de 7,85 milliards d'euros en 2008 à 6, 91 en 20091. Mais avec la reprise de l'activité en 2010, le marché français connait un nouveau souffle : à lui seul, le pays détient 18 % de part de marché mondial2. Il occupe la première place des exportateurs (17,9 %), devant l'Allemagne (11,7 %) et les Etats-Unis (11 %). Les importations représentent une plus petite part, puisque la France est 5ème sur le rang mondial (4,3 %).
Chaque année, le secteur de la beauté français réalise un chiffre d'affaires global d'environ 16 milliards d'euros.


Emplois

Le secteur cosmétique et parfumerie emploie environ 45 000 personnes sans compter les salariés des sous-traitants et des distributeurs. Il représente environ 0,27 % de l'emploi total en France.


Consommateurs

En France, chaque habitant achète en moyenne pour 205,45 euros de produits de parfumerie, hygiène, beauté par an3. Cette consommation est la 4e plus forte au monde, derrière les Etats-Unis, le Japon et le Brésil. En 2008, elle a baissé de 2,3 % sur un an, ce qui s'explique par une augmentation des prix de 3,9 % sur la même période. Aujourd'hui, on note deux nouvelles tendances très porteuses : le marché de l'homme (10 % du marché) et le marché du bio qui représente 3 à 4 % du marché cosmétique en France, en 2007 et qui augmente de 40 % par an (source : enquête Eurostaf de juillet 2008).
Chaque jour, les Français achètent en moyenne 525 000 shampoings, 309 000 produits de soin spécifiques, 157 000 flacons de parfum (dont 45 000 pour les hommes) et 544 000 produits pour le bain et la douche4.


____________________
(1) Source : Centreco : Focus sur la production de parfums et cosmétiques en région Centre, « La filière parfums et cosmétiques en France », étude menée pour le conseil régional du Centre, février 2011.
(2) Source : UBIFRANCE : 2011.
(3) Source : enquête INSEE, 2006.
(4) Source : Centreco d’après la FEBEA.
 

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE