Réseaux

Cosmétique parfumerie : positionnement international en vue

2011-07-11T10:00:00+02:00

30.03.2009 mis à jour le 11.07.2011, 


imprimer

Avec plus de 450 sites en France et une présence dans plus de 196 pays à l’étranger, le secteur de la cosmétique et parfumerie français s’affirme avec des réseaux matures et étendus.

Le marché international des cosmétiques
Crédits photo : Getty Images
La France est le leader sur le marché mondial, fort concurrentiel, et le 2éme sur le marché européen, derrière l’Allemagne.

Des PME implantées sur tout le territoire

L'industrie des cosmétiques et parfumeries est composée à 80 % de petites et moyennes entreprises implantées sur environ les quatre cinquièmes du territoire français : soit 450 sites (fabrication ou recherche) sur 74 départements1. La région de l'Ile-de-France représente une part très importante des emplois du secteur.


Des réseaux matures et émergents

Les réseaux matures du secteur des cosmétiques et parfumeries affichent en moyenne 14 ans d'âge, soit légèrement plus que celui des réseaux en franchise, 11 ans. Les deux plus anciennes enseignes de franchise restent Yves Rocher (1969) et L'Occitane (1976). De nouveaux réseaux continuent de naître comme Sabon (2010) et Aphibio (2009). Si les enseignes historiques sont logiquement les plus célèbres et les plus importantes du marché, les jeunes réseaux se partagent une clientèle fidèle, en quête d'une offre différente de celle proposée par les grandes surfaces ou les grands magasins.


Des réseaux positionnés sur l'international

Les réseaux de cosmétiques et parfumeries français sont très bien implantés à l'international, dans plus de 196 pays. La France possède 18 % des parts du marché mondial2. Ses exportations 2010 représentaient 12, 9 milliards de dollars (plus de 8,97 milliards d'euros) et ses importations 2,8 milliards de dollars (près de 2 milliards d'euros). Dans le top 5 des pays clients, on retrouve l'Allemagne (1er client, La France possède 14 % des parts sur son marché) et le Royaume-Uni (2ème client, 9,6 % de part de marché). A noter, la perte de parts de marché des Etats-Unis qui passe du 3ème rang en 2008, au 5ème rang en 2010 (7,04 %), permutant ainsi avec l'Espagne (7,62 %).
La Russie (6ème partenaire de la France qui possède sur son ce marché 5 % de parts de marché) ou encore le Canada (19ème partenaire, 1,3 % de part de marché), affichent une croissance positive. Ils représentent des marchés porteurs dans la demande mondiale. L'avenir se situe dans les pays émergents, où la population est très dense et la consommation importante. La France a grand intérêt à être présent sur ces marchés pour accroitre ses parts qui sont encore assez faibles. Parmi ces pays, la Turquie (21ème partenaire, 1,05 % de part de marché), le Brésil (27ème partenaire, 0,76 % de part de marché) ou encore le Chili (46ème partenaire, 0,2 % de part de marché).
Le marché européen est détenu à 71,5 % par 5 pays : l'Allemagne (8,132 milliards d'euros), la France, l'Italie (6 milliards d'euros), le Royaume-Uni (5 milliards d'euros) et l'Espagne (4,8 milliards d'euros)3.


_________________
(1) Source : FEBEA.
(2) Source : UBIFRANCE : 2011.
(3) Source : Cosmetic Valley, Cosmétique Mag.
 

 

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE