Métier

Cosmétique et parfumerie : le règne de la passion et de l’innovation

2011-07-11T09:00:00+02:00

27.02.2009 mis à jour le 11.07.2011, 


imprimer

98 % de femmes dans un secteur où la patience et la vocation sont déterminantes. Voici les originalités du secteur parfumeries et cosmétiques.

Maquillage
Crédits photo : Getty Images
Les cosmétiques naturels, les soins de la peau et les produits pour hommes sont en pleine croissance.

Cœur du métier

Plusieurs métiers constituent le secteur cosmétiques et parfumeries. Du créateur parfumeur au vendeur de grande enseigne, ce secteur dépend d'une chaîne de métiers différents qui ont pour point commun la vocation.
Le parfumeur est avant tout un créateur, il ne suffit pas de savoir reproduire le parfum senti. L'image de ce métier est souvent fausse, les parfumeurs ne sont pas des « nez » qui doivent à tout prix vivre dans une bulle pour se protéger des attaques olfactives de l'extérieur. Pour créer un parfum, il faut avant tout de la patience, de la persévérance et aimer travailler en équipe. Les parfumeurs sont des scientifiques ou ingénieurs issus des études de chimie et biochimie.
Le rôle des ingénieurs de recherche en cosmétique est de créer de nouveaux produits ou d'améliorer les anciens. Il doit aussi avoir des capacités de gestion et d'organisation puisque c'est lui qui fixe le budget pour chaque nouveau produit.
Le vendeur en parfumerie ou cosmétiques doit avoir un bon contact et être à l'écoute de ses clients. Il doit particulièrement soigner sa présentation et avoir un goût certain pour les « belles choses ».


Particularités

La grande particularité du secteur cosmétique et parfumerie est le fort taux de féminisation, proche de 98 %. L'apparence est très importante dans les métiers du secteur de la beauté.


 Sous-secteurs 

Le secteur des cosmétiques et parfumeries se divise en 4 familles de produits : les cosmétiques (maquillages, crèmes, soins) représentent 41 % du secteur, la parfumerie 18 %, les produits capillaires 23 % et les produits de toilette et d'hygiène 18 % (gels douches, savons déodorants)1.
Il existe de nombreux sous-secteurs dans la cosmétique parfumerie. Ceux qui affichent la plus forte croissance sont les cosmétiques naturels (3 à 4 % des ventes totales de cosmétiques)2, les soins de la peau et les produits pour hommes. La multiplication de l'offre est une des clés du succès du secteur des cosmétiques, d'où l'importance de l'innovation et de la recherche. Chaque enseigne veut être la première à sortir le nouveau soin anti-âge miracle ou le mascara permanent. La compétition entre les entreprises de cosmétique se situe aujourd'hui dans la recherche et le marketing.


__________________
(1) Source : Centreco : Focus sur la production de parfums et cosmétiques en région Centre, "Filière parfumeries cosmétiques en France", étude menée pour le conseil régional du Centre, février 2011.
(2) Souce : Eurostaf, Le marché français de la cosmétique naturelle, 2008.

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE