Evolution

Auto-moto : des lueurs d’espoir en mars

2009-04-30T12:33:00+02:00

30.04.2009, 


imprimer

Après six mois de disette, le mois de mars marque une légère reprise dans un secteur fortement en crise, comme l’indique l’annulation du Salon de l’automobile britannique.

Etat du marché de l'automobile
Crédits photo : Getty Images
Le mois de mars 2009 témoigne d'une augmentation de 8,1% des ventes de véhicules neufs en France. Un retour de croissance que les spécialistes attribuent à la prime à la casse.

Avant la crise : un marché porteur et une croissance continue

L’industrie automobile a connu ces neuf dernières années une croissance positive soutenue par les marchés des pays émergents, et surtout dans les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) qui devraient représenter 45 % de la production automobile totale dans trois ans. En 2006, la croissance du secteur subit une légère baisse avant de remonter l’année suivante, excellente année en termes de résultats pour le secteur automobile, avec une hausse des ventes en volumes de 4,6 %.
Sur les marchés matures (Europe de l’Ouest, Amérique du Nord…), la situation est plus mitigée. Pour autant, la production mondiale des constructeurs français d’automobiles a augmenté de 53 %, depuis 1997. L’économie américaine, celle dont dépend l’équilibre mondial, est la première touchée par la crise financière, dès 2007. La menace de récession qui plane sur son économie provoque une baisse des ventes auto-moto de 2,5 %1. Elle perd 6 % de ses salariés cette même année, ce qui signifie une chute de 25 % de ses emplois depuis 2000. Sauver l’industrie automobile devient alors l’un des objectifs principaux du gouvernement américain.


Octobre 2008 : la crise met un net frein à la croissance du secteur

Le marché français n’a vraiment été atteint par la crise économique qu’en 2008. Après un ralentissement en été, le secteur de l’auto-moto a subi la crise de plein fouet à partir de fin septembre/octobre 2008 :- 7 % des ventes pour le marché français de l’automobile en octobre2. Quant au marché mondial de l’automobile, il totalise - 4,8% des ventes. Le n°1 du marché américain, le constructeur automobile américain General Motors, a enregistré une chute de 45 % aux Etats-Unis, en octobre dernier. Mark LaNeve, vice-président de General Motors a annoncé qu’octobre 2008 était le « pire mois pour les ventes automobiles » depuis la Seconde Guerre mondiale ! Le second constructeur du marché, Toyota, a lui aussi été touché par la crise, avec un recul de près de 26 %.


Mars 2009, une légère amélioration des chiffres

Le secteur de l’automobile a connu de longs mois difficiles mais, selon l’enquête mensuelle de conjoncture du secteur, les salariés de l’automobile notent une légère amélioration de leur activité, qui devrait se confirmer. « La conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobile s’améliore légèrement : l’indicateur synthétique du climat des affaires progresse pour le troisième mois consécutif depuis son point bas de décembre 2008 » d’après l’INSEE. Le mois de mars est représentatif de cette amélioration avec une augmentation de 8,1% des ventes de véhicules neufs en France. Un retour de croissance que les spécialistes lient, pour au moins un tiers, à la prime à la casse2. Cependant, les stocks sont encore bien inférieurs à ce qu’ils devraient être.
Aux Etats-Unis, premier constructeur mondial, les ventes représentaient en février dernier 9,12 millions d’unités, le chiffre le plus bas enregistré depuis décembre 1981, alors que, ces sept dernières années, les ventes annuelles oscillaient entre 16 et 17 millions d’unités.
La Chine est désormais le second marché mondial avec 9,4 millions de véhicules vendus en 2008. Les chiffres de 2009 devraient être encore meilleurs. L’objectif avoué du gouvernement est de faire de la Chine le 1er constructeur d’automobile et d’équipement mondial à l’horizon 20153. Le marché américain et chinois détermine pour une bonne part le climat et les tendances du marché automobile mondial à cause de leur poids et du niveau de leur consommation.

Le marché se tourne aussi peu à peu vers les produits écologiques : voitures hybrides et électriques. Si pour le moment le marché est peu exploité, la Chine souhaite devenir leader sur ce terrain, porteur d’avenir. La « e6 », présentée au Salon de Shangai pourrait être lancée avant la fin 2009. Elle deviendrait la première voiture tout électrique mise en vente dans le monde.

Comme un symbole de la situation actuelle morose, l’édition 2010 du « British International Motor Show », le salon de l’automobile anglais, le plus populaire en Europe après celui de Genève et de Paris, a d’ores et déjà été annulé. Une première hors Guerre mondiale.

________________________
1 http://www.lesechos.fr/info/analyses/4671180.htm
2 http://www.lexpress.fr/actualite/economie/le-marche-automobile-francais-rattrape-par-la-crise_674767.html
3 Site internet de l’ambassade de France en Chine

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE