Avant toute décision

P. Bégat (Approve) : « Réalisez votre prévisionnel avec un expert-comptable et pas uniquement avec le réseau »

2009-03-10T09:45:00+02:00

10.03.2009, 


imprimer

Par souci d’économie, passer par un expert n’est pas entré dans les mœurs entrepreneuriales françaises. Une attitude à risques, selon Pascale Bégat, expert-comptable du cabinet Approove.


Crédits photo : Droits Réservés
Pascale Bégat, expert-comptable et présidente de Graines de réseaux.

Un écueil fréquent

« Certains candidats à l'installation ne prennent même pas la peine de lire le document d'information précontractuelle (DIP) et le contrat de franchise intégralement sous prétexte que le document est trop volumineux. Plus généralement, l'écueil fréquent est de ne pas s'entourer suffisamment de conseils avant de sauter le pas, par souci d'économie.
J'ai en tête l'exemple d'un franchisé qui était lié par une clause d'approvisionnement exclusif. Mais le franchiseur avait, lui, la liberté de vendre ses produits dans d'autres circuits de distribution concurrents. Résultat : ce franchisé, venu me consulter trop tard, a déposé le bilan…»


Incohérences pour œil avisé

« Dès qu'il est en possession du DIP et du contrat (ou projet de contrat), le porteur de projet a donc intérêt à se tourner vers un avocat et un expert-comptable spécialistes de la franchise. Il en coûte de 1 000 à 1 500 euros la prestation, soit un budget total d'environ 3 000 euros. Mais quand on se lance en franchise, on n'est pas à 3 000 euros près ! D'autant que cette dépense peut éviter des erreurs grossières et des pertes considérables. En effet, comme nous connaissons bien la franchise, nous allons à l'essentiel. Ainsi, lorsque je regarde la cohérence du bilan d'un franchiseur, certains éléments vont immédiatement déclencher un signal d'alarme. Je vais poser des questions et selon les réactions, je saurai si le réseau est transparent ou pas. Je conseille également au futur franchisé de réaliser son prévisionnel avec un expert-comptable et pas uniquement avec la tête de réseau. Il est toutefois préférable de travailler main dans la main avec le franchiseur car celui-ci possède des données que nous n'avons pas et inversement. »

Sommaire
Fiches pro APCE