Les Enseignes en Questions

M. David (CCI Lyon) : « Les collectivités doivent prendre en compte les besoins des franchiseurs »

2010-03-31T11:46:00+02:0031.03.2010, 


imprimer

En partenariat avec les villes, la CCI de Lyon va jusqu’à analyser certains quartiers local par local pour favoriser l’implantation des enseignes de commerce indépendant organisé. Les explications en vidéo de Marc David, responsable de pôle.

Institution très active auprès des réseaux du commerce indépendant organisé, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon a mis en place une stratégie efficace pour favoriser la mise en relation entre les enseignes et les acteurs de centres-villes. Marc David, responsable de pôle, nous explique que « la franchise et le commerce associé dynamisent les centres-villes grâce à de plus large amplitude des horaires et à une nouvelle manière de communiquer ». Communication, analyses de marché… En partenariat avec la CCI, les mairies et collectivités locales de la région lyonnaise mettent à la disposition des enseignes de nombreux outils pour les accueillir dans leur centre-ville et répondre à leurs besoins.

L’agglomération élargie de Lyon, c’est…
Plus de 2 200 000 habitants et près de 35 000 commerces, soit environ 11 milliards d’euros dépensés dans les commerces par les habitants.

L’expérience d’Oullins

Dans ce centre-ville de 130 à 150 commerces, une réflexion de fond est menée quasiment local par local. Analyse du chiffre d’affaires, étude de la zone de chalandise et du nombre de mètres carrés, concertations avec les professionnels de l’immobilier commercial… Tous les emplacements à céder sont étudiés pour choisir l’enseigne idéale qui pourrait s’y installer. La CCI fait également venir les enseignes pour leur faire visiter l’agglomération.

A lire : Créer sa franchise : Oullins, un cœur commercial à taille humaine, entre ville et campagne


Le cas particulier de Villeurbanne

A Villeurbanne (140 000 habitants), tous les rez-de-chaussée commerciaux appartiennent à un propriétaire unique. Cette société d’économie mixte gère donc entre 120 et 130 commerces en centre-ville, ce qui facilite les négociations.

Dossier : S’implanter à Lyon en franchise : deux millions de clients potentiels