Forum Franchise et ma ville

« Franchise et ma Ville »: une autre idée des salons

2009-11-12T10:06:00+02:0012.11.2009, 


imprimer

Procéder à un rééquilibrage commercial via la franchise. Sur la base de cette idée, Franchiseo et la ville de Savigny-sur-Orge ont organisé samedi dernier le forum « Franchise et ma Ville ». Local, concret et simple à dupliquer : tels sont les atouts de cet évènement novateur.

forum franchise et ma ville
Crédits photo : Thomas Poupeau
Le Forum Franchise et ma Ville a eu lieu à Savigny-sur-Orge, samedi 7 novembre

Vocation locale

« Notre concept est différent d’une manifestation comme Franchise Expo. Nous partons d’un territoire donné et identifions les secteurs sous représentés. Puis nous mettons en relation des enseignes, sélectionnées pour leur cohérence avec un besoin de la ville, et des entrepreneurs désireux de s’implanter sur la ville. La vocation de ce salon est éminemment locale » souligne Bruno de Cambourg, directeur général de Franchiseo. Dix enseignes étaient donc réunies, une journée durant, à Savigny-sur-Orge, dans l’Essonne. L’initiative, suggérée par la municipalité, organisée par Franchiseo et soutenue par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Essonne, se veut efficace. « L’entrepreneur peut y rencontrer des enseignes et trouver des informations auprès d’experts. Par ailleurs, les questions essentielles sont soulevées : financement, disponibilités immobilières, etc. Le tout sur un format court, avec un modèle simple à dupliquer pour des villes comparables  » explique Bruno de Cambourg.


La franchise : séductrice

« Savigny-sur-Orge compte environ 700 commerces mais il y a un besoin dans certains domaines, comme le textile et la chaussure. Il y a également des activités surreprésentées : services, restaurants, coiffeurs, etc.» détaille Anissa Ferdjioui, maire-adjointe déléguée au commerce. « La mairie n’a pas de droit d e préemption sur les commerces car cela coûte très cher. D’où certaines implantations qui se font sans grande cohérence avec le tissu commercial existant » précise l’élue. Simplicité de mise en place, marques porteuses et effet « dynamisant » : autant d’aspects propres à la franchise qui ont séduit la municipalité dans sa volonté de rééquilibrer l’espace commercial.


« Trouver des candidats sérieux »

Pour certaines enseignes, pas encore rodées aux salons, ce forum tient lieu de test… Sans pour autant oublier l’aspect concret de l’évènement. «  Savigny-sur-Orge colle parfaitement à notre concept. En effet, il y a des enseignes de cosmétiques et des boutiques bios… Mais pas de cosmétiques bio ! Nous pensons qu’il est bon pour nous d’avoir ce genre de concurrent pour que les consommateurs se rendent compte de la valeur ajoutée de nos produits » explique Michel Fouchard, responsable du développement Aphibio, spécialiste en cosmétique bio. «  L’objectif du forum est avant tout de trouver des candidats sérieux », assume t-il. En clair : miser sur un nombre réduit de candidats mais avec un projet étudié sur Savigny-sur-Orge. Jean-Yves Quéré, consultant développement pour demenagerseul.com, partage le même objectif : « Outre le fait de drainer notre image, l’intérêt de cette journée est de trouver un entrepreneur souhaitant s’implanter sur la ville, qui présente une belle densité de population et donc une mobilité intéressante pour notre concept d’aide au déménagement ».


Population de cadres moyens

Pas forcément connue, Savigny-sur-Orge présente pourtant de beaux atouts. « La population est importante, notamment grâce aux deux lycées de 3 000 et 1 000 élèves. De plus, historiquement, les habitants sont des cadres moyens dont beaucoup travaillent à l’aéroport d’Orly… Leurs salaires sont donc plutôt bons » détaille Anissa Ferdjioui. Preuve de son déséquilibre, la cité n’a pas de centre-ville. Mais plusieurs zones présentent des opportunités d’implantation, notamment sur deux axes clés : le vieux Savigny, entre gare et lycée ; et le boulevard Aristide Briand, à la sortie de l’autoroute…
Bilan de l’opération : plusieurs enseignes ont eu des contacts avancés avec des entrepreneurs. Un succès amené à se réitérer puisque Franchiseo présentera, début janvier, le calendrier des prochaines manifestations.