Passion Commerce

Enseignes, politiques et territoires : créer des synergies pour développer le commerce

2012-02-15T17:09:00+02:0015.02.2012, 


imprimer

Evénement créé sous l'impulsion de l'Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie (ACFCI), Passion Commerce rappelle l’importance du travail en commun des collectivités, des enseignes et des CCI. L’essentiel du point d’orgue de cette manifestation, qui s’est tenue le 30 janvier 2012.


Crédits photo : Droits Réservés

Le dialogue et l’implication de tous les acteurs

« Le commerce en France représente 3,5 millions d’emplois et génère 1,4 milliard d’euros », a annoncé en préambule Gérard Atlan, président du Conseil de Commerce de France. « Aujourd’hui, près d’un jeune sur 4 débute sa carrière dans le commerce. C’est un facteur de vie, de lien et de paix sociale. » L’heure n’est plus à la guerre entre le centre-ville et la périphérie : « tous les pôles d’attractivités doivent être reliés », préconise Philippe Jacquemain, le président de la CCI des Landes. « L’important est de fédérer. Les associations de consommateurs, les associations de commerçants, les élus locaux et les CCI, tous doivent travailler ensemble à la construction d’une stratégie de développement commercial de l’agglomération. » Les enseignes de franchise et de commerce associé ont également un rôle à jouer dans les dynamiques locales. Présent à l’événement, le directeur général de Casino Développement, Jacques Galvani, a expliqué la stratégie du groupe de distribution : « Nous cherchons à nous inscrire dans les projets d’urbanisme des élus, afin de penser ensemble le développement de la ville. Plus de 400 personnes, architectes, professionnels du marketing, de l’innovation et formateurs, travaillent sur des projets de développement. Nous construisons des galeries commerciales autour de nos supermarchés. Aujourd’hui, 20 % des commerçants des galeries sont des acteurs également présents en centre-ville et nous commercialisons des produits issus de la production locale. » Chef d’orchestre de cette stratégie commune, le manager de centre-ville « est le diffuseur des bonnes pratiques, le démultiplicateur de synergies », selon la définition le président de la CCI des Landes. Aujourd’hui, la France compterait seulement une centaine de managers de centres-villes, mais ce corps de métier est appelé à grandir. L’ACFCI est d’ailleurs en train de créer une Maison du manager.


> A lire :

Commerce et cœurs de villes : une réflexion commune pour le bien de tous


Ramener la vie dans les zones rurales

« Le commerce est le premier créateur de lien social », explique André Marcon, président de l’ACFCI. « Les commerçants sont au service de la population et constituent un élément fondamental pour créer de la vie et du dynamisme sur toute la France, surtout dans les zones rurales. » En guise d’illustration, le maire de Flogny-la-Chapelle, petite commune de l’Yonne d’environ un millier d’habitant, a exposé les initiatives menées sur son territoire depuis 2 ans. « Nous avons décidé de nous allier avec deux agglomérations avoisinantes afin de pallier la fuite des commerçants », a déclaré Claude Depuydt. Financée à hauteur d’1,8 million d’euros, une zone d’activité commune a été créée autour de commerces de bouche et d’un supermarché Casino. « Dans le but de pérenniser la zone, des commerces ont été proposés en location-gérance. De cette manière, au bout de plusieurs années, les commerçants pourront en devenir propriétaires », a précisé le maire avant de conclure. « Aujourd’hui, nous avons retrouvé un dynamisme : le complexe est devenu un véritable lieu de rencontre avec une ambiance familiale et attire même des consommateurs des pays environnants. »

Les gares, de nombreuses opportunités de développement

« Faire des gares des lieux utiles, efficaces et agréables », c’est le pari que s’est fixé Sylvie Latour, la directrice de SNCF Gares & Connexions. S’inspirant d’innovations venues des Pays-Bas, elle fait appel à des enseignes : le concept de coiffure Beauty Bubble à la gare Montparnasse de Paris, la vente de produits de dépannage et de journaux avec l’enseigne Kiosk en gare d’Amiens (80) et tout récemment, une nouvelle enseigne, Monop’Station à Strasbourg (67), à Chartres (28) et à Thionville (57). Ouvert 7 jours sur 7, ce concept allie une offre de restauration, de café et de petite épicerie. Crèches, centres d’affaires, centres médicaux, boutiques de cadeaux, papeteries, parfumeries… Le champ des possibles est ouvert pour les entrepreneurs indépendants. Seule contrainte : les espaces alloués sont petits et les horaires d’ouverture des magasins doivent courir de 5h30 à 22h. La France compte 3 000 gares qui voient passer plus de 2 milliards de voyageurs. « 60 % d’entre eux réalisent des trajets entre leur domicile et leur travail », explique Sylvie Latour. Elle a identifié 80 gares susceptibles d’accueillir des commerces : « ces lieux de passage peuvent devenir de véritables lieux de vie, offrant une variété de services et permettant de mettre en valeur les produits locaux. »


> A lire :

Comment s’implanter en franchise dans les gares et les aéroports


Passion Commerce regroupe 50 manifestations partout en France réunissant plus de 7 000 commerçants entre septembre 2011 et mars 2012. L’objectif : débattre dans chaque ville de l’avenir du commerce et proposer des mesures concrètes à travers des "Cahiers d’Espérance du Commerce", remis aux candidats à la Présidentielle.