Tribune d'expert

La gestion des « soft skills », un élément clé pour la réussite du réseau

2017-09-04T06:10:00+02:0004.09.2017, mis à jour le 04.09.2017,


imprimer

Développer un réseau de franchise pérenne repose en grande partie sur la capacité à recruter des franchisés de qualité et à les accompagner de façon pertinente. Mais, attention, les savoir-faire ne font pas tout, et les savoir-être jouent un rôle clé qu’il ne faut pas laisser de côté. Explications de Patrick Leconte, fondateur de TTI Success Insights Réseau.

Savoir-être en franchise
Crédits photo : shutterstock.com

La dernière enquête annuelle de la franchise (FFF-Institut CSA-Banque Populaire) démontre que la qualité des franchisés représente un facteur clé de réussite pour deux franchiseurs sur trois, et un frein au développement pour un tiers de ceux-ci. Il devient alors essentiel d’évaluer et de mesurer le niveau des compétences personnelles des futurs franchisés pour faciliter et confirmer le développement des réseaux.


Soft skills, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, les « soft skills », ou « compétences douces » en français, s’opposent aux « hard skills », qui désignent tout simplement les compétences techniques. C’est-à-dire des connaissances facilement identifiables, quantifiables et pouvant être validées et vérifiées par des diplômes ou des titres de poste. Un expert du langage CSS en informatique, par exemple, doit être capable de mettre en page un site web. Sinon, son niveau d’expertise présumé sera rapidement remis en cause. Donc, si les hards skills désignent le savoir-faire, les soft skills, eux, définissent le savoir-être. Des compétences plus personnelles, issues de nos différentes expériences ou croyances. Le terme comprend les environnements dans lesquels nous avons été amenés à évoluer. Ces compétences sont plus difficilement identifiables et mesurables, pourtant, elles représentent un véritable levier de performance et de réussite.


Des compétences qui font la différence

Il n’existe pas de liste exhaustive de soft skills puisqu’ils diffèrent d’une personne à l’autre, chaque individu étant unique. Ces compétences correspondent à des capacités propres à chacun en matière de compréhension des autres ou d’adaptation aux changements. Alors pourquoi dire qu’elles sont un facteur clé dans la réussite des réseaux ? La franchise est la duplication d’un modèle, d’un concept qui marche. C’est la réitération d’une organisation gagnante, génératrice de développement et de croissance. Pour cela, le franchiseur a créé et développé des solutions techniques ou méthodes éprouvées qui permettent la réussite. Ainsi, identifier en amont ses propres compétences personnelles, les soft skills, permet au franchiseur de transférer ses connaissances techniques, les hard skills, nécessaires à la réussite de ses franchisés ayant une personnalité adéquate pour mettre en place et développer le réseau.


Un réseau pérenne

La personnalité devient un facteur décisif lors d’un processus de sélection de candidat pour optimiser l’évolution d’un réseau. C’est donc le recrutement de ses équipes internes et leur management qui fera la différence. Et pour fiabiliser son processus, l’identification des besoins en compétences personnelles en fonction des rôles et missions est nécessaire. Mais également via la mise en place d’une gestion des talents professionnalisés et fiables. Ainsi, bon nombre de franchisés n’étant pas issus du secteur d’activité de l’enseigne peuvent tout à fait avoir un profil compatible. Dans ce cas, le réseau devra être en mesure d’identifier, de former et d’accompagner les adhérents compatibles sur la maîtrise technique du concept. La réussite sera ensuite possible si le futur membre du réseau dispose des soft skills nécessaires pour s’adapter et réussir au sein de celui-ci.

Ce texte est publié sous la responsabilité de son auteur. Son contenu n’engage en aucun cas la rédaction des Echos de la franchise.

Patrick Leconte, TTI Success Insights Réseau
Crédits photo : Droits réservés
Patrick Leconte, fondateur de TTI Success Insights Réseau.

L’auteur

C’est lors d’une mission en ressources humaines que Patrick Leconte s’initie à la "méthode DISC", développée par l’entreprise américaine TTI Success Insights. Cet outil RH évalue les personnalités et analyse les interactions dans une entreprise. En 2007, il fonde TTI Success Insights France et devient le distributeur officiel des outils TTI dans l’Hexagone. En 2016, il décline l’utilisation du panel d’évaluations en créant TTI Success Insights Réseau et partage ainsi son expertise avec les franchiseurs comme les franchisés.


>>

Consulter toutes les tribunes libres