Tendance

Cinq enseignes étrangères qui pourraient bientôt arriver en France

2018-04-06T06:00:00+02:0006.04.2018, 


imprimer

Primark, Five Guys, Carl’s… Chaque année, de nouvelles marques débarquent dans l’hexagone dans l’objectif de conquérir ce marché de 66,9 millions de consommateurs. Voici cinq réseaux qui cherchent actuellement à s’implanter grâce à la franchise.

Orangetheory Fitness arrive en France
Crédits photo : Jejim / shutterstock.com
Très présent aux Etats-Unis et à l'international, ce réseau de salles de sport recherche un master-franchisé pour la France.

Avec ses 66,9 millions de consommateurs et son économie qui se classe au sixième rang des plus gros PIB mondiaux (2 488 milliards d’euros en 2017), la France a de quoi attirer les enseignes internationales et ce, quel que soit le secteur d’activité. « Il s’agit d’une excellente porte d’entrée sur le marché européen, notamment pour les réseaux qui envisagent de s’y développer en franchise », analyse David Borgel, country manager France pour Franchise World Link, une plateforme spécialisée dans la mise en relation entre réseaux et master-franchisés locaux en vue d’une implantation à l’étranger. « Sans compter qu’il s’agit d’un des pays les plus exigeants en document d’information précontractuelle. Les réseaux qui souhaitent se développer en franchise préfèrent souvent démarrer par le plus complexe avant de se déployer dans le reste de l’Europe, ajoute le consultant. Et puis, Franchise Expo est le plus gros salon européen de la franchise. De nombreuses enseignes internationales s’y rendent chaque année pour tâter le terrain et trouver de nouveaux partenaires. »


Restauration rapide : Doner in the Box (Bahreïn)

De nombreux acteurs français et étrangers sont déjà présents sur le marché français de la restauration rapide, dont 218 réseaux de franchise en activité en 2017, d’après les données de la Fédération française de la franchise (FFF). Mais un nouveau concept espère pénétrer ce marché concurrentiel : le Bahreïnien Doner in the Box. Créée en 1998 par Jamal Al Kooheji, cette enseigne propose des burgers, des soupes, des salades et des wraps présentés dans des emballages conçus pour faciliter la dégustation. Doner in the Box s’inspire de techniques turques ancestrales pour cuisiner et servir les plats. L’enseigne espère ouvrir rapidement ses premiers points de vente en France et a participé pour la première fois au dernier salon Franchise Expo Paris en mars dernier. La Bretagne, le Centre, l’Ile-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur sont pour l’instant ciblés prioritairement. Le réseau ambitionne également d’ouvrir à l’international, en Afrique, en Amérique du Nord et en Europe principalement. « Attention, le marché de la restauration rapide est déjà saturé en France avec de gros acteurs comme Five Guys, Carl’s et Burger King qui viennent de débarquer, rappelle David Borgel. Pour se faire une place, il faut venir avec un concept original et très innovant », estime-t-il.


Salles de sport : Orangetheory Fitness (Etats-Unis)

Sur un marché du fitness et la musculation qui ne cesse de gagner du terrain, rien de plus logique que de voir de nouveaux acteurs tenter une percée. Surtout lorsqu’il s’agit de poids lourds comme Orangetheory Fitness, une enseigne créée en 2007 en Floride et qui compte près de 800 établissements répartis dans une quinzaine de pays et une présence dans 45 Etats des Etats-Unis. Côté concept, il s’agit de salles de sport à l’américaine où tout a été pensé pour brûler un maximum de calories pendant les séances. « Orangetheory Fitness est actuellement à la recherche d’un master-franchisé pour s’implanter en France », précise David Borgel.


Transports-livraison : InXpress (Royaume-Uni)

Après une vaine tentative de s’implanter durablement en France il y a une poignée d’années, ce sous-traitant de DHL retente l’expérience avec, cette fois, une toute nouvelle équipe de développement aux manettes. InXpress cherche en effet un master-franchisé pour la France. « Cette fois, il y a des chances que cela fonctionne, d’autant que l’enseigne se positionne sur un marché porteur : la livraison », détaille le consultant franchise. Avec un marché de l’e-commerce qui ne cesse de battre des records – 81,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, en croissance de 14 % sur un an (source Fevad) – les livraisons bondissent elles aussi. De quoi booster l’activité des professionnels du transport comme InXpress.


Thés : Tea Shop (Espagne)

Les lancements en franchise de Kusmi Tea et du Palais des Thés mettent déjà la puce à l’oreille : le marché du thé prend racine en France. Il s’agit de la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau et le marché a triplé dans l’Hexagone ces vingt dernières années. C’est sur ce secteur que se positionne l’espagnol Tea Shop, qui ambitionne d’ouvrir ses premières boutiques en France. « Dans un premier temps, l’enseigne espère gagner le sud du pays et pense créer une joint-venture avec un partenaire français, explique David Borgel. Tea Shop veut véritablement s’impliquer sur le marché français en prenant les mêmes risques que son partenaire. »


Conseils aux entreprises : The Alternative Board (Etats-Unis)

Avec 3,5 millions d’entreprises en France dont la plupart sont des TPE et PME, les services qui leur sont dédiés semblent avoir de beaux jours devant eux. Et parmi les différentes branches possibles, le conseil affiche de solides performances avec un marché estimé en 2016 à 4,3 milliards d’euros, en hausse de 4,2 % par rapport à 2015. Attiré par ces perspectives, l’américain The Alternative Board (TAB) cherche un master-franchisé pour se positionner. Fondé par Allen E. Fishman, ce réseau de consultants a vu le jour en 1990 dans le Missouri (Etats-Unis). Son métier : coacher les entrepreneurs. Quand on sait que, d’après un sondage WikiCréa sur la création d’entreprise, 21 % des porteurs de projet considèrent que l’isolement est la principale cause de l’échec d’une entreprise, les services de TAB peuvent s’avérer d’une grande utilité.

Jennifer Matas