Enjeu

Transmission d’entreprise : la réussite repose sur l’accompagnement des repreneurs

2014-01-13T04:00:00+02:0007.06.2013, mis à jour le 13.01.2014,


imprimer

Perpétuer le réseau en conservant méthodes et valeurs : là est tout l’enjeu de la transmission d’entreprise. Pour assurer le passage de relais, nombre de réseaux ont mis en place de très sérieuses formations destinées à encadrer les repreneurs. Exemple avec les distributeurs Les Mousquetaires et Système U.

Les groupements s'arment pour la transmission
Crédits photo : Shutterstock.com

La transmission d’entreprise est au cœur de la stratégie de développement de tout réseau. Dans le commerce associé, environ 1 100 entreprises sont transmises chaque année, et reprises dans 60 % des cas par des enfants de commerçants, des associés existants ou des salariés du groupement (source : FCA). La plupart des réseaux, conscients de l’enjeu que représente la transmission, ont mis des outils en place pour faciliter le changement de gérance.

Les anciens associés des Mousquetaires impliqués dans la transmission

Chez Les Mousquetaires, la transmission est en effet un sujet d’importance, puisque pas moins de 300 entreprises sont cédées chaque année. « Chaque postulant passe par six mois de formation, explique Philippe Lebreton, adhérent Intermarché et membre du conseil de la Société Civile des Mousquetaires. Une fois devenu membre du groupement, il est accompagné par deux associés jusqu’à ce qu’il devienne associé lui-même, c’est-à-dire qu’il détienne des parts dans le groupement. » En outre, près de 300 « persévérants » aident au quotidien les postulants. Ces gérants à la retraite, qui ont quitté le groupement, continuent de contribuer à la pérennité des Mousquetaires en accompagnant les nouveaux venus tout au long de leur parcours initiatique.


Un centre de formation dédié à la transmission chez Système U

Système U prépare également les transmissions bien en amont. Un institut de formation dédié à la transmission et basé à Montpellier accueille en effet chaque postulant, « quatre mois pour les candidats externes au groupement, un an pour les internes », explique Louis-Marie Vallée, administrateur de Système U Ouest. « Les internes doivent être formés plus longtemps parce qu’ils croient bien connaître l’entreprise mais doivent apprendre un rôle complètement différent », poursuit-il. Chaque postulant bénéficie d’une formation théorique à Montpellier, mais également d’une expérience pratique dans un ou plusieurs magasins volontaires.

Transmission de la tête du réseau, un long processus d’apprentissage

L’enseigne de distribution de proximité Système U en est un bon exemple. La direction a changé de mains en 2005, Jean-Claude Jaunait laissant les clés de la boutique à Serge Papin, toujours à la tête du groupement à l’heure actuelle. « Si j’avais été là le jour de la prise de fonction de Serge, je lui aurais serré la main et souhaité bonne chance », ironise Jean-Claude Jaunait. Une manière de dire que la transmission ne se fait pas en un jour : Serge Papin a intégré Système U en 1976, puis le conseil d’administration de l’enseigne en 1999. Une longue initiation à tous les rouages de l’entreprise qui lui a permis d’être prêt à prendre les rennes, six ans plus tard. « Je n’étais pas seul, explique le dirigeant de 57 ans. Au départ de Jean-Claude Jaunait, nous étions toute une équipe à prendre la direction. » En effet, comme l’explique Jean-Claude Jaunait, il n’y a pas d’ « élu ». Plusieurs profils sont mis en avant, et l’un d’entre eux finit par prendre naturellement les rênes.

Camille Prigent