Perspectives

Enjeux d’avenir : le développement durable et la transmission d’entreprises

2011-08-18T14:29:00+02:0030.07.2010, mis à jour le 18.08.2011,


imprimer

Etre chef d’entreprise exige un certain sens de l’anticipation. Dans cette optique, deux préoccupations se détachent : les changements liés au développement durable, mais aussi la transmission de son affaire.


Crédits photo : Shutterstock.com
Deux enjeux à anticiper par les entrepreneurs en réseau : les changements liés au développement durable, mais aussi la transmission de leurs points de vente.

S’engager dans le développement durable

L'entreprise vertueuse

Le développement durable devient une problématique phare pour les franchises et les groupements : l'efficacité économique doit se combiner à la protection de la nature, à l'aspect social ou aux préoccupations sociétales. Certaines entreprises se créent autour de cette problématique, tandis que d'autres adaptent leur activité. L'idée est de remettre l'économie au service de l'homme et non l'inverse. Les bonnes pratiques à suivre passent par l'éco-conception des boutiques, mais aussi la mise en place d'une charte à l'intérieur du réseau, etc. Le tri des déchets, par exemple, devient incontournable dans la vie d'un point de vente. D'autant qu'il peut se révéler avantageux sur le plan financier. Autre décision forte : certains groupes ont fait le choix d'arrêter la vente de produits menacés ou nocifs pour l'environnement.


Un engagement encore trop timide

Mais la réussite d'une telle démarche dépend de l'implication des dirigeants de l’enseigne. Avec une difficulté propre à la franchise : la multiplicité des partenaires à sensibiliser. Les initiatives sont également freinées par le coût qu'elles engendrent, ainsi que par l'absence de cadre législatif. Aujourd'hui, les associations luttent auprès des réseaux en leur expliquant que les sommes dépensées dans un programme dédié au développement durable ne doivent pas se concevoir comme un surcoût, mais comme un surinvestissement. L'autre obstacle vient du comportement de certaines enseignes, qui décrédibilisent l'ensemble des initiatives en se servant du développement durable comme d’un simple outil de communication, sans prendre de réelles mesures.


Préparer la transmission d’entreprise

Passer le relai

Autre enjeu fondamental pour les entrepreneurs en réseau : la transmission des points de vente. 36 % des franchisés ont plus de 50 ans… Or le départ du dirigeant historique a tendance à fragiliser l'entreprise. D'autant que les chefs d'entreprise ont du mal à penser à leur succession. Plus l'investissement affectif est important, moins ils anticipent leur départ. Pour faciliter le passage de relai, il est recommandé de faire appel à des experts et des conseillers.
De leur côté, les groupements ont anticipé ces changements futurs. D'ici 5 ans, 6 700 entreprises du commerce associé vont changer de main. Afin de garantir la pérennité de leur réseau, 80 % de ces enseignes ont mis en place des dispositifs de sécurisation du fond de vente, notamment par une obligation d'informations sur la cession.


Les repreneurs ont un bel avenir

Ces nombreux départs à la retraite représentent une véritable aubaine pour les repreneurs dans les prochaines années. Une tendance qui se confirme avec la situation économique actuelle, qui pousse à la reprise plutôt qu'à la création, moins sécurisante. Dans les profils les plus recherchés par les réseaux, l'expérience et l'ampleur des moyens financiers prévalent.
Mais attention, dans les entreprises en réseau, les discussions se font à trois : le nouvel arrivant doit non seulement convaincre le cédant, mais aussi renégocier un contrat avec la tête de réseau.