Tribune libre

Les Millenials, cette génération à part qui fait évoluer les processus d’achat

2017-11-20T06:00:00+02:0020.11.2017, 


imprimer

Drive, click & collect… Ces nouvelles solutions d’achat mixant magasins physiques et sites internet pullulent. Une omnicanalité qui séduit particulièrement la jeune génération et s’affiche de plus en plus comme un enjeu majeur pour les enseignes. Les explications de Laurent Jamin, directeur de StrongPoint France.

Click & collect
Crédits photo : Shutterstock.com

Les « Millenials », ces personnes nées entre 1980 et 2000, ont grandi avec l’évolution des technologies de l’information et de la communication. Ils sont actifs sur les réseaux sociaux  qu’ils ont vu naître et utilisent quotidiennement les nouvelles technologies. Ce sont également les consommateurs de demain, et c’est la raison pour laquelle les entreprises s’intéressent tant à eux. Identifier leurs besoins est devenu un enjeu pour les distributeurs et les détaillants, notamment pour investir dans des solutions d’achat pérennes. Selon Kantar Worldpanel France*, 44 % des Millenials français achètent en ligne des produits de grande consommation et le drive représente 10 % de leurs dépenses. Ils fréquentent également beaucoup les enseignes spécialisées et consacrent 5 % de leur budget aux circuits de proximité. Par ailleurs, ils tendent à être plus pragmatiques et évitent les dépenses inutiles. À titre d’exemple, les Millenials français effectuent annuellement 20 achats de moins que les autres tranches d’âge. Dans un monde où tout évolue rapidement, il faut sans cesse s’adapter en développant de nouvelles solutions.

Si un distributeur désire rester un acteur compétitif sur le marché, mettre en place des solutions d'achat rapides et efficaces deviendra une nécessité. Pour répondre aux besoins de cette génération, les distributeurs français ont développé divers processus. Le client peut notamment commander des produits sur le site web d’un magasin et les récupérer auprès d’une succursale locale. Ces solutions dites « click & drive » ou « click & collect » ont considérablement augmenté et devraient s’intensifier dans les années à venir.


Le click & collect, solution d’avenir

Ainsi, le concept pionnier du « click & drive » a entraîné d'autres solutions pour les acheteurs omnicanal comme le « click & collect », déjà utilisé avec succès par de nombreux distributeurs en France. Il s’agit d’un service qui permet aux clients de réserver ou de commander des produits en ligne, puis de les récupérer directement dans le magasin de son choix. La différence entre ces deux concepts quasi similaires ? Le « click & collect » permet de récupérer la commande dans un magasin local choisi au préalable alors que le « click & drive » oblige à se déplacer à un endroit précis et à transporter ses courses en voiture.

Le concept « click & collect » a vu le jour au cours de l’année 2000. Depuis que les distributeurs ont commencé à réfléchir à son optimisation, certaines entreprises technologiques ont immédiatement répondu à la demande. Les installations de « click & collect » contribuent à révolutionner les pratiques de consommation. Cette solution permet également d'optimiser les dépenses des détaillants. Les clients ne paient pas de frais de livraison, tandis que les détaillants peuvent concentrer leurs dépenses sur la réduction des ressources nécessaires à la maintenance du système.

Ce type de solutions d’achat se répand rapidement en France depuis quelques années et certaines d'entre elles pourront, à long terme, remplacer les boutiques conventionnelles ou participer au maintien des commerces de proximité. Les distributeurs devront être en mesure de s’adapter rapidement aux générations suivantes. Celle qui vient ne se déplacera plus en magasin comme la précédente. Les prochaines générations apporteront de nombreuses nouvelles façons de faire du shopping.

*Etude Kantar World Panel publiée en juin 2017

Ce texte est publié sous la responsabilité de son auteur. Son contenu n’engage en aucun cas la rédaction des Echos de la franchise.

Laurent Jamin, StrongPoint
Crédits photo : Droits réservés
Laurent Jamin, directeur de StrongPoint France

L’auteur

Laurent Jamin a développé une expertise en solutions de cash management en front et back pffice. Il a débuté sa carrière en tant qu’ingénieur Commercial chez TRAIDIS, fabriquant français d’automates de dépôt et recyclage d’espèces. En 2002, il est promu directeur des ventes. En 2008, il rejoint la société CashGuard, en tant que directeur des ventes France et s’occupe particulièrement des solutions front office, avec le traitement sécurisée des espèces. En 2015, CashGuard intègre le groupe StrongPoint, fabriquant de solutions pour le marché du retail (cash management, cash security, click & collect, select & collect, self check out…). Aujourd’hui, il pilote les activités françaises de StrongPoint dont le siège social est basé à Oslo, présent dans 30 pays et employant 600 personnes. Laurent Jamin est titulaire d’un master en management obtenu à L’Ecole Supérieure de Commerce de Paris.


>>

Consulter toutes les tribunes libres