Vidéo

O. Deschamps (DMD Avocats) : « Il faut au minimum un an et 100 000 euros pour franchiser un concept »

2013-03-08T16:56:00+02:0008.03.2013, 


imprimer

Franchiser un concept ne s’improvise pas et représente un investissement lourd en temps mais aussi en argent : il faut compter au minimum un an et 100 000 euros pour devenir franchiseur. Interview vidéo d’Olivier Deschamps, associé du cabinet DMD Avocats.

Exploiter une unité pilote est une condition essentielle à remplir avant de franchiser un concept. « C’est dans le cadre de cette expérimentation que le franchiseur va pouvoir formaliser son savoir-faire », explique Olivier Deschamps, associé du cabinet DMD Avocats. Le franchiseur va en effet devoir rédiger un manuel opératoire « qui va permettre aux franchisés de bénéficier de tous les éléments utiles [à la réitération du succès, ndlr]. »

Protéger et communiquer

Il est également indispensable de « protéger sa marque », de « mettre en place un document d’information précontractuelle » et de « concevoir un contrat de franchise ». Une fois ces éléments réunis, le franchiseur doit faire connaître sa volonté de se développer en franchise, à travers des « campagnes de communications » mais également en allant à la rencontre des candidats, poursuit Olivier Deschamps.


Investir en temps et en argent

« Entre 100 000 et 150 000 euros » est le minimum nécessaire pour franchiser un concept, estime l’avocat. Le franchiseur doit en effet pouvoir investir dans une ou plusieurs succursales, et rémunérer des experts pour l’accompagner dans sa démarche. En termes de délai entre la décision de se lancer et le démarrage effectif du réseau, il faut compter « un an à deux ans. »

Vidéo tournée sur le Salon des Entrepreneurs de Paris 2013