L. Delafontaine (Axe Réseaux) : « Le franchiseur doit avoir des qualités d’écoute et de compréhension des problèmes de ses partenaires »

2013-03-01T16:37:00+02:0001.03.2013, 


imprimer

Il faut remplir plusieurs conditions pour franchiser un concept. Explications en vidéo de Laurent Delafontaine, associé du cabinet d’accompagnement Axe Réseaux.

Pour franchiser un concept, il faut réunir certaines conditions, comme l’explique Laurent Delafontaine, associé du cabinet de recrutement Axe Réseaux :

  • un produit intéressant, avec une valeur ajoutée
  • un concept unique (marketing, agencement différenciant par exemple)
  • un pilote d’au moins un an d’activité, qui affiche de bons résultats commerciaux et comptables
  • un savoir-faire formalisé à travers des outils et des méthodes de travail
  • des documents juridiques pour encadrer la relation entre le franchiseur et le franchisé (document d’information précontractuelle, contrat, manuel opératoire)

Ecoute et compréhension

En plus de toutes ces caractéristiques, Laurent Delafontaine explique que le franchiseur doit également être quelqu’un d’humain. Il doit non seulement être en bonne santé et avoir un moral solide, mais également « avoir des qualités d’écoute et de compréhension des problèmes de ses partenaires. »


Pilote et investissement

L’investissement financier nécessaire pour devenir franchiseur comprend deux volets : le pilote et la formalisation du savoir-faire et de l’assistance. Le coût d’un pilote « dépend du concept », explique Laurent Delafontaine. Le reste de l’investissement « sera réparti entre les différents conseils, avocats et prestataires. »

Conseil d'expert

Avant de faire le choix de son consultant, « vérifier qu’il a une équipe et des références clients solides ».

Vidéo tournée sur le Salon des Entrepreneurs de Paris 2013