Dossier

Développement durable : les groupements ont de plus en plus la main verte

2009-05-18T16:20:00+02:00

18.05.2009, 


imprimer

Dans les groupements, la prise de conscience de l'importance du développement durable a donné lieu à de nombreuses évolutions. Le plan d'action s'articule autour de trois idées-forces pour l’activité économique : efficacité, relocalisation et vision à long terme.

Les groupements et l'écologie
Crédits photo : DR

Défense d’une consommation durable, économies d’énergie érigées en réflexes, usage des technologies vertes dans les points de vente… Si certains groupements explorent les pistes traditionnelles de protection de l’environnement, ils s’attachent aussi à développer d’autres notions liées à la durabilité de la planète en s’appuyant notamment sur la coopérative, un mode de gouvernance qui redonne son sens à l’activité économique locale, et qui intègre la question du temps dans ses analyses. « Le durable, c’est la réponse à la domination, à la prise en otage du long terme par le court terme. La vision trimestre par trimestre, imposée par les actionnaires, casse le projet entrepreneurial », affirmait en substance l’écrivain Erik Orsenna, lors de l'intéressante matinée organisée récemment sur le développement durable par la Fédération du Commerce Associé (FCA).

Ainsi, au-delà d’impératifs efforts pro-environnementaux sur toutes les étapes de la vie d’un produit, du berceau à la mort (labels, essor des filières, gestion des déchets, etc.), les groupements travaillent également sur le respect des normes sociales, la sécurité financière des entreprises (jusqu’à en assurer la transmission à des salariés) ou l’utilisation du développement durable comme outil de management. Petit lexique d’initiatives concrètes à travers le témoignage des groupements Best Western, Gedimat, Biomonde Solidarité et Espace Revêtements.

Sommaire
Fiches pro APCE