Analyse

Décoration & aménagement : choisissez votre enseigne parmi 126 réseaux

2011-12-06T08:17:00+02:00

28.08.2009 mis à jour le 06.12.2011, 


imprimer

Avec 126 réseaux et 3 407 franchisés, l’équipement de la maison occupe une part conséquente dans les enseignes répertoriées par la Fédération française de la franchise. Concession, franchise, commerce associé, partenariat, il y en a pour tous les goûts.


Crédits photo : Shutterstock.com

Part des réseaux

L’équipement de la maison connait un tassement en termes d’évolution du nombre de réseaux. En 2010, on comptabilisait 126 franchiseurs contre 127 en 2009 (chiffres enquête de la FFF). De fait, le nombre de franchisés est passé de 3 407 à 3 725. Le chiffre d’affaires global annuel baisse, lui, de 12,5 % passant de 5,06 à 4,43 milliards d’euros. Cependant, le secteur reste un poids lourd de la franchise puisque les diverses enseignes représentent 8,5 % de l’ensemble des réseaux.


Types de réseaux

La concession (Mobalpa, Cuisinella, Schmidt, Perenne, Arthur Bonnet, etc.) et la franchise (Aviva, Cuisine Plus, SoCoo’c) s’imposent comme les contrats les plus communs des réseaux de cuisine. La coopérative (Ambiance et styles, Culinarion) et le partenariat (Candelec) séduisent dans les arts de la table et la décoration. La licence de marque domine l’univers des meubles et de la décoration (Bois & chiffons, Pier Import, L’Inventaire) avec tout de même quelques réseaux en franchise (Atmosphère ou encore Les Authentiques).


Fonctionnement des réseaux

La formation initiale varie considérablement d’un réseau à l’autre. Ainsi, elle peut durer 2 mois chez Atlas comme 5 jours pour Mobilier de France. On constate les mêmes disparités chez les cuisinistes : les enseignes du groupe SALM, Cuisinella et Schmidt, annoncent 14 semaines de formation alors que Comera et Maxima assurent une formation en 5 jours. Cependant, la plupart des réseaux procèdent à l’identique et découpent leur formation entre théorie et pratique sur le terrain. Pour les métiers les plus exigeants, les réseaux donnent plus de temps aux franchisés pour se familiariser avec l’aspect technique.


Perspectives de développement et de recrutement

Parmi les différents sous-secteurs, celui des cuisinistes continuent d’avoir le vent en poupe. Si 2009 a marqué un coup d’arrêt pour l’ensemble de la profession, 2010 et 2011 redonnent le sourire aux réseaux. Cuisinella prévoit ainsi 15 ouvertures en 2011, Ixina 18, Mobalpa 10 et SoCoo’c 15. Même tendance du côté des enseignes spécialisées dans les arts de la table. Le Torchon à Carreaux, qui comptait 47 unités fin 2010, annonçait 10 nouvelles ouvertures en 2011. Quant à Guy Degrenne, qui affichait 9 points de vente supplémentaires en 2010, l’objectif est de compter 8 magasins de plus d’ici la fin de l’année. Du côté de la décoration, les prétentions demeurent plus modestes avec seulement 2 ouvertures de prévue pour l’enseigne La Chaise Longue et 6 pour Yellow, qui débute son développement. Pour sa part, Le Faillitaire, enseigne de meubles discount qui se développe en concession, a perdu 14 unités en 2010. Du côté du bricolage Mr. Bricolage compte déjà 350 magasins et souhaitent additionner 10 unités de plus par an, tout comme Big Mat qui dénombre près de 340 points de vente.

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE