Vidéo

Témoignages croisés : la franchise, vue par un franchisé et côté franchiseur

2012-06-29T09:06:00+02:0029.06.2012, 


imprimer

Interrogés sur le Salon des Entrepreneurs de Lyon, Jean-François Calvo, adhérent du réseau de services à la personne Vivaservices, et Jean-Paul Zeitline, fondateur du cabinet Progressium, spécialisé dans l’accompagnement des têtes de réseau, apportent une illustration du fonctionnement de la franchise.

J.-F. Calvo (Vivaservices) : « Acheter une marque, un savoir-faire et un accompagnement »

Jean-François Calvo s’est engagé dans l’aventure de l’entrepreneuriat sous l’enseigne Vivaservices, un réseau de franchise proposant des services d’entretien du domicile, de garde d’enfant, de maintien à domicile pour les personnes fragiles, mais aussi de bricolage, jardinage et dépannage informatique. « Ma famille compte de nombreux entrepreneurs », précise le franchisé. « Je cherchais un secteur à la fois porteur et qui ait trait à l’humain. Je me suis rapproché d’un réseau pour bénéficier d’un accompagnement sur l’aspect légal et réglementaire, (…) mais aussi d’une formation puisqu’il faut un agrément qualité afin de pouvoir toucher les publics fragiles comme les enfants de moins de 3 ans ou les personnes de plus de 60 ans. » L’entrepreneur explique que « la marge de manœuvre reste totale, du moment que le cadre du contrat de franchise est respecté : la marque, le savoir-faire et la mise en place des process établis par le franchiseur. »


J.-P. Zeitline (Progressium) : « Le candidat doit s’orienter vers un secteur d’activité qui lui plaise »

Fondateur du cabinet Progressium, spécialisé dans l’accompagnement de réseaux de franchise, Jean-Paul Zeitline assure que l’accompagnement de la franchise donne « 80 % de chances de réussite à 5 ans » d’exercice, quand la création isolée entrainerait « plus de 50 % d’échecs ». Mais encore faut-il être sûr d’être fait pour la franchise : « Les personnes trop indépendantes ne pourront pas s’épanouir dans un réseau de franchise. Il faut être capable d’appliquer les règles du jeu. » Avant de se lancer, l’expert préconise également de se faire accompagner par son expert-comptable et de bien réfléchir avant de se lancer : « le candidat doit mener son enquête et réaliser une étude approfondie à partir du document d’information précontractuelle (DIP) fourni par le franchiseur. »


Vidéo tournée sur le Salon des Entrepreneurs de Lyon 2012