Avis d’expert

C. Zimmer (FFF) : « La franchise peut s’adapter à tous les formats »

2012-07-03T11:04:00+02:0001.02.2012, mis à jour le 03.07.2012,


imprimer

Représentant plus de 49 milliards d’euros de chiffre d’affaires, la franchise se développe sur une multitude de secteurs et permet d’accéder à des métiers très variés. Un aperçu avec Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération française de la franchise.

Chantal Zimmer, déléguée générale de la FFF
Crédits photo : Droits réservés
Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise.

La franchise s’est développée ces dernières années dans les services. Est-ce encore le cas ?

Oui, ce sont tout d’abord les services à la personne, avec des réseaux comme l’Apef, Agence professionnelle de l’emploi familial, ou Adhap Services, positionné sur l’aide à domicile, l’hygiène et l’assistance aux personnes. Certains réseaux offrent une gamme très large, allant de l’aide domestique jusqu’aux soins. C’est un marché en forte croissance, avec l’augmentation du nombre de personnes âgées. Mais la restauration continue également de progresser. Aujourd’hui, on mange beaucoup plus en dehors de chez soi que par le passé et on a vu récemment le développement d’une restauration à la fois thématique et rapide : de petits fast-food spécialisés, comme avec les enseignes Mezzo di Pasta ou Planet Sushi.


Et en matière de distribution ?

La distribution a connu de forts développements, avec notamment des réseaux spécialisés dans le chocolat ou les fleurs. Dans ces secteurs, la franchise a permis une modernisation des métiers, leur rationalisation et leur professionnalisation. En fin de compte, cela a permis une démocratisation de l’offre : un nouveau marché de milieu de gamme est apparu.


Quelles sont les dernières nouveautés ?

Très récemment, on a vu le lancement de métiers de niche, venus répondre à une demande très spécifique. C’est le cas par exemple de l’enseigne Repar’Stores, spécialisée dans la remise en état des volets électriques, ou de Hydroparts, spécialisée dans l’entretien des hayons élévateurs. Aujourd’hui, la franchise se développe aussi bien dans le commerce BtoC (vers le consommateur final) que dans le BtoB (à destination des entreprises). On voit bien que c’est un modèle qui peut s’adapter à tous les formats.

Repères

Selon la dernière enquête de la Fédération française de la franchise (FFF), il y avait fin 2011 quelque 1 569 réseaux actifs de franchise en France, représentant un total de 62 041 magasins ou points de vente de franchise. En dix ans, le nombre de réseaux a fait plus que doubler. Rien qu’en 2011, le nombre de réseaux a progressé de 6,2 %. Aujourd’hui, les réseaux de franchise représentent un total de 310 265 salariés et un chiffre d’affaires de plus de 49 milliards d’euros.


Article du Hors-série Franchise et commerce associé 2012