L’Adie : pour créer une micro-entreprise

2015-02-16T17:21:00+02:0016.02.2015, 


imprimer

Véritable réseau d’accompagnement, l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (Adie) intervient en faveur des personnes écartées du système bancaire. Elle leur permet d’entreprendre via des micro-crédits, principe financier ayant prouvé son efficacité dans les pays sous-développés.

L'Adie pour créer une micro-entreprise
Crédits photo : Droits réservés

Historique

L’Adie est une association créée en 1989 par Maria Nowak, économiste ayant notamment travaillé à l’Agence Française du Développement et, entre 2000 et 2002, auprès de Laurent Fabius, alors ministre de l’économie, des finances et de l’industrie,  en tant que conseillère spéciale.

Reconnue d’utilité publique, l’Adie accompagne et propose le micro-crédit auprès des personnes désireuses d’entreprendre, mais écartées du marché du travail et n’ayant pas accès au système bancaire.

L’Adie est un acteur majeur et pionnier du micro-crédit en France. Elle a accordé plus de 130 000 micro-crédits et soutenu la création de plus de 93 000 entreprises depuis sa création.


Membres

Avec 453 salariés et plus de 1 338 bénévoles, l’association est composée à sa tête d’un conseil d’administration de 23 personnes qui fixe les orientations stratégiques de l’association, le budget et les comptes annuels.

Parallèlement, un bureau élu au sein du conseil d’administration, suit le fonctionnement de l’association, nomme les présidents des comités de crédit et fixe l’organisation générale des services au sein de l’association.

Enfin, plusieurs comités spécialisés sont instaurés par le conseil d’administration comme le comité de surveillance, celui qui contrôle l’audit interne et le comité national des bénévoles qui s’occupe de la coordination des bénévoles.

Par ailleurs, l’exécutif est composé de la direction opérationnelle assurée par Emmanuel Landais, directeur général, par délégation de la présidente Catherine Barbaroux.


Apports

Les micro-entrepreneurs peuvent s’adresser à l’Adie pour un financement lorsqu’ils sont chômeurs, bénéficiaires des minima sociaux ou tout simplement quand ils n’ont pas d’accès aux services bancaires classiques. Si leur projet est retenu, ils seront accompagnés pendant tout le processus de création de leur entreprise et au-delà, pour assurer la pérennité de leur activité. Sinon, l’association propose des formations gratuites pour aider à consolider un projet, et ainsi permettre de revenir postuler pour obtenir un financement.

L’association milite également en faveur de l’amélioration de l’environnement institutionnel du micro-crédit et de la création d’entreprise.

L’Adie possède un réseau d’antennes locales qui lui permet de proposer des suivis personnalisés à travers des rendez-vous avec un conseiller spécialisé. Elle est capable de financer un projet à hauteur de 10 000 euros maximum, remboursables sous 48 mois au plus, ce qui permet des échéances réduites.

L’Adie et la micro-franchise

L’Adie participe au financement de plusieurs initiatives, notamment la micro-franchise. Nouveau modèle d’entreprenariat social, la micro-franchise permet à des personnes éloignées du marché du travail avec peu ou pas de qualifications, de créer leur micro-entreprise en franchise avec tous les avantages que cela apporte : un concept d’activité testé et des services mutualisés qui favorisent le développement de l’activité.
Les micro-franchisés bénéficient des avantages de la marque, des méthodes commerciales, des services mutualisés et ont accès à une formation et un accompagnement métier en continu.
S’il s’engage avec l’Adie, le futur micro-franchisé peut créer sa structure avec un apport personnel n’excédant pas 10 000 euros. Cet apport peut lui-même être financé grâce au micro-crédit proposé par l’association.

L’Adie a d’ores et déjà des partenariats avec 3 réseaux de franchise :

- Chauffeur & Go, enseigne qui propose des « chauffeurs sans voitures ». Ce service est destiné aux personnes qui ne peuvent ou ne veulent plus conduire eux-mêmes leur propre véhicule.
- O² Adie, micro-franchise développées en partenariat avec O² Home, réseau spécialisé dans les services à la personne. Elle propose des services de petits jardinages et petits bricolages.
- Lézard Créatif, réseau d’ateliers et de boutiques d’arts créatifs s’est lancé en micro-franchise fin 2014 avec le concept Lézard Créatif Mobile qui propose des boutiques mobiles pour couvrir des périmètres semi-urbains et ruraux.