Institution financière

Bpifrance : innovation, financement et garantie

2014-09-04T11:00:00+02:0006.03.2009, mis à jour le 04.09.2014,


imprimer

Considérées comme moteurs de croissance, les PME bénéficient d’un intérêt marqué de la part des pouvoirs publics : la mission de Bpifrance via son pôle Bpifrance Financement (ex-Oséo) est d’aider ces entreprises à innover et à grandir.

Bpifrance, organisme d'aide au financement des ent
Crédits photo : Droits réservés

Historique

Créée par la loi du 31 décembre 2012, Bpifrance (banque publique d’investissement) est issue du rapprochement d’Oséo (rebaptisé Bpifrance Financement), du FSI (fonds stratégique d’investissements renommé Bpifrance investissement), de CDC Entreprises (Caisse des dépôts et consignations) et de FSI Régions. L’institution a pour vocation d’accompagner les entreprises (PME, ETI et entités de taille plus importante à dimension stratégique pour l’économie française), de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance assure en outre des services d’accompagnement et de soutien renforcé à l’innovation, à l’export et à la croissance externe. Forte de 42 implantations régionales, elle représente un interlocuteur unique des entrepreneurs dans chaque région pour tous leurs besoins en financement et en investissement.

En 2013, Bpifrance c'est :

- 3 210 projets innovants
- 1 680 projets portés à l'international
- 90 fonds de financement régionaux
- 21 milliards d'euros de fonds propres
- 500 participations directes
- 250 fonds de portefeuille
 

Missions

Rôles et objectifs


Plus précisément, Bpifrance est chargée d’une mission d’intérêt général : assurer une plus grande continuité dans la chaîne du financement des projets des entrepreneurs. Plus particulièrement, l’organisme cherche à accompagner les phases cruciales d’évolution des entreprises : création/reprise, innovation, soutien à la croissance, renforcement des ETI dans leur développement et leur internationalisation ainsi que participation au rayonnement des grandes entreprises et stabilisation de leur capital. Au total, Bpifrance s’organise autour de 6 domaines : « garantie », « crédit », « fonds de fonds », « fonds de PME », « innovation » et « ETI-grandes entreprises » afin de répondre à un triple objectif : favoriser le développement économique des régions, participer au renouveau industriel de la France et aider financièrement les entreprises dans le cadre de leur expansion.


Le siège de Bpifrance à Maisons-Alfort (94)
Crédits photo : Droits réservés
Le siège de Bpifrance à Maisons-Alfort (94).

Implantation territoriale

Présente sur l’ensemble du territoire français à travers 25 directions régionales, 2 directions interrégionales en Outre-mer, et 42 implantations, Bpifrance Financement agit en partenariat avec les collectivités locales et principalement les acteurs privés (90 % des décisions prises en région).

Grâce à la signature de conventions cadres entre Bpifrance et les régions, de nouveaux fonds de financement voient le jour et permettent de couvrir la plupart des besoins en matière de création, d’innovation et de développement :
- Les fonds régionaux ou interrégionaux d’investissements facilitent l’accès des PME aux fonds propres.
- Les fonds régionaux d’innovation (FRI) mobilisent des cofinancements de projets innovants entre la région et Bpifrance, dans les secteurs d’activités jugés prioritaires par la région.
- Les fonds régionaux de garantie (FRG) facilitent quant à eux l’accès des entreprises au crédit pour les projets à risque élevé.

Ainsi, Bpifrance Financement peut offrir aux entrepreneurs des subventions et avances remboursables, mais aussi proposer des financements complémentaires adaptés à chaque situation : garantie de prêts bancaires, accès favorisé aux grands comptes publics et privés, mise en relation avec des investisseurs particuliers… D’ici 2017, Bpifrance prévoit d’investir 8 milliards d’euros dans les entreprises françaises.

Membres et bénéficiaires

L’Etat actionnaire

Placée sous la tutelle du ministère de l’Economie, de l’industrie et de l’emploi, ainsi que du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Bpifrance compte près de 2 200 collaborateurs. Elle est dirigée par un président directeur général, Nicolas Dufourcq, secondé par un directeur général régions, Arnaud Caudoux. Les actionnaires de Bpifrance sont l’État à 50 % et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) à 50 %.


Moins de 250 salariés

La majorité des aides sont réservées aux PME, au sens communautaire : des entreprises qui comptent moins de 250 salariés et déclarent soit un chiffre d’affaires annuel inférieur à 50 millions d’euros, soit un total de bilan n’excédant pas 43 millions d’euros. Elles doivent aussi être indépendantes, c’est-à-dire ne pas être détenues à plus de 25 % par une ou plusieurs entités qui ne sont pas des PME. Les franchises peuvent généralement bénéficier de ces dispositifs, sous certaines conditions. Mais certains fonds, prêts ou aides ont des critères très spécifiques : projet innovant, entreprise créée depuis moins de trois ans, activité à caractère industriel, etc.


Bpifrance en chiffres :

> 10 milliards d'euros de financement :
- Prêts classiques, cofinancement : 3,7 milliards €
- Prêts de développement : 1,3 milliards €
- Prêts à court terme : 4 milliards €
- Aides à l'innovation : 634 millions €
- Prêts à l'innovation : 113 millions €

> 8 milliards d'euros de prêts bancaires garantis

> 1 milliard d'euros d'investissement en capital :
- Capital d'innovation direct : 111 millions €
- Investissement direct (hors capital innovation) : 121 millions €
- Investissement direct ETI/GE (hors capital innovation) : 367 millions €
- Investissement dans les fonds partenaires (activités de fonds de fonds) : 444 millions €

> 74 millions d'euros investis dans 57 PME au premier semestre 2014 (+95 % par rapport au premier semestre 2013)