ACFCI : une institution ancienne et indispensable

2011-07-20T10:00:00+02:0003.03.2009, mis à jour le 20.07.2011,


imprimer

Au service des entrepreneurs pour toutes les questions administratives et de développement, les CCI sont incontournables pour les entreprises françaises.

ACFCI
Crédits photo : Droits Réservés

Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie (ACFCI).

La France compte 125 chambres de commerce et d'industrie (CCI) territoriales, 22 chambres de commerce et d'industrie régionale (CCIR), 5 CCI d'Outre-mer et 6 chambres interprofessionnelles des TOM. L'Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI) est l'établissement national et animateur de ces chambres.
Représenter, conseiller, former, équiper… En tant qu'établissements publics économiques, les chambres de commerce et d'industrie, représentées au niveau national par l'Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI), sont des organismes chargés de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de service d'une zone géographique donnée et de leur apporter certains services...


Historique

Les chambres de commerce et d'industrie trouvent leur origine dès le Moyen-Âge : en France comme dans d'autres pays européens, les commerçants se regroupaient au sein d'institutions informelles pour défendre leurs intérêts communs et régler leurs conflits internes, notamment dans les ports et les villes où se tenaient les foires.
La première chambre de commerce française fut officiellement créée à Marseille en 1599, suivie par une dizaine d'autres. Supprimées en 1791, elles furent rétablies par Napoléon 1er en 1802 et virent leurs missions clarifiées et consolidées tout au long du 19e siècle, jusqu'à la loi du 9 avril 1898, qui régit encore aujourd'hui leur régime administratif, juridique et financier.
La France compte à présent 125 chambres de commerce et d'industrie territoriales (CCIT), 22 chambres de commerce et d'industrie régionale (CCIR), 5 CCI d'Outre-mer et 6 chambres interprofessionnelles des TOM. L'Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI) est l'établissement national et animateur de ces chambres : elle a succédé à l'Assemblée permanente des CCI, créée en 1964.


Membres

Toutes les entreprises inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) sont ressortissantes d'une CCI. Chaque chambre est composée de membres élus parmi les chefs d'entreprise de la circonscription pour 5 ans (ils forment l'Assemblée générale, organe de décision), de membres associés (désignés par l'Assemblée générale, participant aux délibérations avec voix consultative) et de conseillers techniques cooptés par l'Assemblée générale.
Quant au président de l'ACFCI, il est lui aussi élu pour 5 ans par ses pairs, c'est-à-dire les présidents de CCI, eux-mêmes chefs d'entreprise. Il est entouré de 180 collaborateurs directs, sous la responsabilité d'un directeur général. Les ressources de l'ACFCI proviennent d'une quote-part de la TATP (taxe additionnelle à la taxe professionnelle, collectée auprès des entreprises), de subventions et de recettes propres liées à des produits et prestations spécifiques.


Les CCI en chiffres

Le réseau des CCI compte 5 150 membres titulaires élus au suffrage universel des entreprises et 30 000 collaborateurs répartis sur l'ensemble du territoire, reliés par Intranet. Le budget global des CCI représentait 3,9 milliards d’euros en 2009, dont plus d’un milliard provenant de l’IATP (Imposition additionnelle à la taxe professionnelle).
Leur activité est prolongée à l'international par 115 Chambres françaises de commerce et d'industrie à l'étranger (CCIFE), présentes dans 78 pays.

Apports

Les chefs d'entreprise peuvent consulter leur CCI pour toute problématique de développement : financement, innovation, formation, export… Des conseillers spécialisés proposent leur aide, sous forme gratuite ou payante selon la nature de la prestation. Les CCI assurent aussi une fonction de « guichet unique » pour la création d'entreprise à travers leurs Centres de Formalités des Entreprises (CFE) : ils enregistrent chaque année plus de 800 000 formalités liées à la création, reprise ou transmission d'entreprise, soit environ 60% des formalités effectuées en France. Parmi leurs activités, les CCI gèrent également des établissements de formation, des aéroports, des ports, des complexes routiers, des palais des congrès et parcs d'expositions…
L'ACFCI a pour mission de représenter et défendre les intérêts des 2 millions d'entreprises ressortissantes auprès des pouvoirs publics français et européens, des instances internationales et des grands partenaires publics et privés. Elle doit également apporter appui et conseil aux CCI dans leurs activités et faciliter la mise en commun des bonnes pratiques et l'échange d'expériences, afin d'accroître l'homogénéité et la qualité des prestations sur l'ensemble du territoire.


Grands rendez-vous

Le réseau consulaire est partenaire de nombreux événements liés à l'entrepreneuriat et au commerce : les informations sont disponibles sur les sites internet des différents CCI.
L'annuaire des chambres de commerce et d'industrie est disponible sur le site de l'ACFCI .


Article écrit en 2009 par Laure Japiot et remis à jour en 2011 par Mariama Diallo

Voir aussi