Fédération

La FESP, lobbyiste en chef des entreprises de services

2013-07-11T06:37:00+02:0011.07.2013, 


imprimer

Pour encadrer le développement du secteur des services à la personne, les entreprises ont été invitées à se réunir. La Fédération du service aux particuliers a vu le jour en 2006. Elle cohabite sur ce secteur avec la FEDESAP, soutenue de son côté par les petites entreprises de la CGPME.

FESP
Crédits photo : FESP

Historique

La Fédération du service aux particuliers (FESP) s’est constituée en 2006, pour accompagner l’essor d’un secteur mis sur le devant de la scène avec le plan Borloo de 2005. Elle rassemble en fait deux syndicats – le Syndicat des entreprises de service à la personne (SESP) et le Syndicat des particuliers employeurs (SPE) – auxquels s’ajoutent des entreprises partenaires comme des banques, des assurances, des sociétés d’assistance… « Le premier syndicat a vu le jour il y a une quinzaine d’années. Les patrons du Medef avaient vu dans le secteur des services un gisement d’emplois et d’entreprises à structurer. Un des objectifs principaux était de lutter contre le travail au noir qui continue à être très présent dans notre activité », précise Maxime Aiach, fondateur d’Acadomia et président de la FESP. Les entreprises réunies couvrent la vingtaine de métiers référencés par le plan Borloo et s’organisent en commissions métiers pour échanger et partager sur leurs domaines de compétence.


Missions

« Notre vocation première est de permettre le développement de nos entreprises en expliquant et démontrant que nous sommes un secteur dynamique dont toute l’économie pourrait profiter », assure Maxime Aiach. La FESP est donc en pointe sur des actions de lobbying auprès des pouvoirs publics et revendique une force de proposition. Le principal cheval de bataille des entrepreneurs de services à la personne ? « Que l’on arrête de nous changer les règles tous les six mois ! Notre business a besoin de stabilité réglementaire et législative », répond le président de la fédération. Pour lui, les changements de TVA, les allers et retours sur les réductions d’impôts sont néfastes et découragent les jeunes candidats à l’entreprenariat dans ce secteur. Pour appuyer ses actions, la FESP peut compter sur ses ressources internes puisqu’un Observatoire des services aux particuliers a été créé qui livre régulièrement des études destinées à alimenter la réflexion des législateurs et du gouvernement.
En interne, à destination de ses membres, la FESP a aussi développé une offre de formation et d’accompagnement. « Nous avons publié des livres sur notre secteur, nous avons mis en place des filières de formation et des référentiels de certification pour nos entreprises adhérentes », complète Maxime Aiach, qui dirige Acadomia, spécialiste des cours particuliers à domicile. Des juristes sont aussi disponibles et affiliés à la Fédération du service aux particuliers pour aider les entrepreneurs.


Membres

La FESP compte environ 3 000 adhérents. Elle réunit des enseignes comme Cours Legendre, Anacours ou Groupe Family Sphère (soutien scolaire) ; Domidom ou Petits-fils (maintien à domicile) ; Home Privilèges, BienServi, O2 Home Services ou Sweethome (entretien de la maison) ; Les Compagnons du Jardin (jardinage) ; Mieux Vivre à domicile (assistance informatique et bricolage) ; Babychou Services (garde d’enfants) ; Adhap Services (multi-activités) ; Domidom ou Viadom (aide à domicile).

Articles similaires

FFF : la Fédération française de la franchise

Le 03.07.2017
La FFF se veut le porte-parole des réseaux de franchise en France avec près de 160 franchiseurs adhérents, soit 45 % des franchisés de l’Hexagone. Elle est donc un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics en matière de commerce.


La FCA, une représentante active du commerce associé

Le 03.02.2015
Destinée aux groupements de commerçants associés, la FCA défend et accompagne les entrepreneurs souhaitant se développer en réseau, banque de données à l’appui.


L’UMIH, l’union des enseignes d’hôtellerie-restauration

Le 03.09.2014
L’UMIH est la première organisation patronale du secteur des cafés-hôtels-restaurants-discothèques avec 80 000 entreprises adhérentes. Elle milite activement auprès des pouvoirs publics en faveur de ses membres.


FEDESAP, la fédération des entreprises de services à la personne

Le 03.09.2014
Fédération patronale référente du secteur des services à la personne, la FEDESAP compte plus de 500 adhérents. Elle représente leurs intérêts auprès des pouvoirs publics et milite pour la professionnalisation du secteur.

Dans ce secteur