Fédération

FNAIM : acteur majeur du secteur de l’immobilier

2013-09-13T06:22:00+02:0013.09.2013, 


imprimer

Destinée à tout professionnel du secteur, la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) assure des missions de porte-parole et de conseil auprès de ses membres depuis 1946.

FNAIM
Crédits photo : FNAIM
La Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM)

Historique

La Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) est une union de syndicats professionnels évoluant dans le secteur immobilier. 65 ans après sa création, elle regroupe 12 000 agences exerçant diverses activités immobilières telles que la transaction et l’administration de biens, l’aménagement foncier, l’immobilier d’entreprise ou encore le diagnostic technique et l’expertise.

Aujourd’hui, la FNAIM est présente sur tout le territoire national, grâce à ses 68 chambres départementales et ses 22 chambres régionales réunissant près de 100 000 collaborateurs. Par ailleurs, la fédération est membre de plusieurs associations, commissions et groupes de travail affiliés au secteur immobilier en France, comme l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et le Conseil national du tourisme (CNT). La FNAIM est également actrice au niveau européen : elle est par exemple membre du Conseil européen des professions immobilières (CEPI).


Membres

La FNAIM compte 12 000 adhérents exerçant 13 métiers parmi lesquels agent immobilier, marchand de biens, promoteur, spécialiste en location de vacances ou encore membre d’un syndic de copropriété. Parmi ses membres, de nombreuses agences appartenant à des réseaux comme Century 21, Guy Hoquet l’Immobilier ou encore Laforêt Franchise.

La FNAIM est présidée par Jean-François Buet depuis janvier 2013. Il a succédé à René Pallincourt.

La FNAIM en quelques chiffres

La FNAIM a été créée en 1946. En 2011, ce syndicat fédère 12 000 adhérents exerçant 13 métiers de l’immobilier, 100 000 collaborateurs, 68 chambres départementales et 22 chambres régionales, en France et Outre-mer. Toujours en 2011, les membres de la FNAIM ont réalisé 250 000 transactions dans l’ancien.


Apports

La FNAIM assure trois types de missions auprès de ses membres : représentation, formation et information.


Représentation

La FNAIM se fait le porte-parole de ses adhérents auprès des pouvoirs publics, avec qui les professions du secteur immobilier ont souvent à traiter, notamment sur le plan juridique. Depuis sa création en 1946, cette union syndicale se targue d’avoir influencé tous les débats concernant l’immobilier et la politique du logement. La fédération a également participé à l’élaboration de plusieurs textes législatifs et réglementaires. Son but : faire valoir les intérêts des professionnels de l’immobilier. Récemment, d’ailleurs, la FNAIM s’est mobilisée dans le cadre du projet de loi « Logement et urbanisation », présenté le 26 juin 2013 par la ministre du Logement, Cécile Duflot.


Formation

La FNAIM a accentué ses efforts de formation envers ses adhérents, ces dernières années. Plusieurs outils (logiciel payant de transaction, solutions web et mobiles) et services (guides pratiques, newsletters d’information) sont à la disposition de ses membres. En 2004, la fédération a créé une Ecole Supérieure de l’Immobilier et instauré une nouvelle règle : chaque nouvel adhérent devra suivre deux jours de formation dispensés par la FNAIM.


Information

Dans le monde de l’immobilier, les textes juridiques et les marchés évoluent rapidement. La FNAIM a pour mission d’informer ses membres de ces changements rapidement. Par exemple, une équipe composée d’une vingtaine de consultants juridiques propose ses conseils si besoin et assure un rôle de veille pour prévenir toute modification des réglementations.

Côté marché, la FNAIM a développé de nombreux outils permettant de renseigner ses membres sur les évolutions économiques du secteur. Dans ce cadre, la fédération publie régulièrement des enquêtes donnant des indications sur les marchés. Pour le marché de l’ancien, par exemple, la FNAIM a fondé, en 1995, l’Observatoire des marchés de l’ancien. Pour le 3e trimestre 2012, par exemple, la FNAIM déclarait que les prix de l’ancien avaient baissé de 0,6 % en France par rapport au 2e trimestre de la même année et elle donnait le détail par département. Elle a également créé un baromètre en partenariat avec l’institut de sondage IFOP pour en savoir plus sur le moral des ménages français par rapport à leur perception du marché de l’immobilier. En 2012, il indiquait que seuls 20 % des Français estimaient que la conjoncture était favorable à l’achat d’un bien immobilier.

Jennifer Matas

Articles similaires

FFF : la Fédération française de la franchise

Le 03.07.2017
La FFF se veut le porte-parole des réseaux de franchise en France avec près de 160 franchiseurs adhérents, soit 45 % des franchisés de l’Hexagone. Elle est donc un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics en matière de commerce.


La FCA, une représentante active du commerce associé

Le 03.02.2015
Destinée aux groupements de commerçants associés, la FCA défend et accompagne les entrepreneurs souhaitant se développer en réseau, banque de données à l’appui.


L’UMIH, l’union des enseignes d’hôtellerie-restauration

Le 03.09.2014
L’UMIH est la première organisation patronale du secteur des cafés-hôtels-restaurants-discothèques avec 80 000 entreprises adhérentes. Elle milite activement auprès des pouvoirs publics en faveur de ses membres.


FEDESAP, la fédération des entreprises de services à la personne

Le 03.09.2014
Fédération patronale référente du secteur des services à la personne, la FEDESAP compte plus de 500 adhérents. Elle représente leurs intérêts auprès des pouvoirs publics et milite pour la professionnalisation du secteur.

Dans ce secteur