Fédération

FFF : la Fédération française de la franchise

2017-07-03T10:00:00+02:0006.03.2009, mis à jour le 03.07.2017,


imprimer

La FFF se veut le porte-parole des réseaux de franchise en France avec près de 160 franchiseurs adhérents, soit 45 % des franchisés de l’Hexagone. Elle est donc un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics en matière de commerce.

Chantal Zimmer, déléguée générale de la FFF
Crédits photo : Droits Réservés
Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise.

Historique

Créée en 1971, la Fédération française de la franchise a pour mission de représenter, promouvoir et défendre la franchise en tant que forme de commerce. Cette tâche s’articule autour de deux objectifs : la professionnalisation du métier et le développement des connaissances sur la franchise.

La professionnalisation du métier

Depuis sa création, la fédération œuvre pour structurer la franchise. A travers une réflexion portée par des groupes de travail, elle a contribué à l’écriture de textes qui font référence en matière juridique. En 1972, elle publie ainsi le Code français de déontologie qui donnera naissance au Code de déontologie européen. En relation permanente avec des instances mondiales, européennes et nationales, elle œuvre afin que cette forme de commerce soit prise en compte dans les grandes décisions. Elle a également participé en 1989 aux négociations concernant l’élaboration de la loi Doubin, aujourd’hui inscrite au Code du commerce.


Approfondir la connaissance de la franchise

La FFF est également un lieu d’échange axé sur le partage des connaissances. Pour répondre aux questions du grand public, elle crée en 1985 un centre de documentation ouvert à tous. Plus récemment, elle s’est préoccupée de la formation des professionnels et a fondé l’Ecole de la franchise en 1988. Elle a aussi participé à la mise en place d’un DESS en Management de la franchise dans les années 2000 et a ouvert l’Académie de la franchise en 2009.

Membres

Les membres : les têtes de réseau

Comme dans presque toutes les fédérations de franchise du monde (exception faite des Etats-Unis), les adhérents de la FFF sont uniquement des têtes de réseau : 150 enseignes participent ainsi aux actions et réflexions de la fédération. « En intégrant ce réseau, ils peuvent prendre part aux groupes de réflexion et aux commissions de travail. Ils participent ainsi à l’autorégulation de la profession », explique-t-on à la Fédération. « La fédération est également un lieu de partage d’expériences, d’opportunités et de techniques qui leur permettent d’affiner leurs stratégies. Ils peuvent également tirer avantage du label de la FFF, garant de bonnes pratiques au sein de la profession. » En échange, les franchiseurs doivent respecter le Code de déontologie. Ils s’engagent, entre autres, à présenter chaque année devant la commission d’admission un état des lieux de leur réseau et à participer activement au Comité de dialogue franchisé/franchiseurs.


Des franchisés au conseil d’administration

Le conseil d’administration de la Fédération française de la franchise définit les orientations de la fédération. Il rassemble 19 professionnels de la franchise élus par les adhérents lors de la réunion annuelle de l’Assemblée générale. Il est constitué de deux collèges, celui des franchiseurs et celui des franchisés.

Apports

Ressources, experts et formations

Afin de remplir son rôle essentiel de collecte de ressources et d’informations sur la franchise, la Fédération française de la franchise a lancé une vaste opération d’étude et de veille. La fédération s’est dotée d’un espace documentation accessible à tout visiteur. Le service de formation s’occupe des cours dispensés aux candidats franchisés ou franchiseurs ainsi que des séminaires pour les professionnels de la franchise. Les enseignes adhérentes peuvent aussi bénéficier du service juridique de la fédération et celles qui souhaitent s’implanter à l’étranger, du service export.


Un appui pour la résolution de conflits

Afin d’apaiser certaines situations de tension au sein des réseaux, la FFF a mis en place un Comité de médiation de la franchise saisissable par les membres de tous les réseaux, qu’ils soient adhérents ou pas. Si la médiation échoue, la FFF propose les services d’un Comité d’arbitrage qui donnera lieu à un jugement.


Grands rendez-vous

Tout au long de l’année, la FFF organise des événements pour promouvoir la franchise. En 1982, elle a créé Franchise Expo Paris, le salon international de la franchise en France aujourd’hui organisé par Reed Expositions. Depuis 2003, les entrepreneurs en franchise du sud de la France ont aussi leur salon. Co-organisé par la FFF, la Chambre de commerce et d’industrie de Marseille Provence et Reed Expositions France, le salon Top Franchise Méditerranée rassemble chaque année des enseignes qui présentent leurs concepts.

Article écrit par Ariane Gaudefroy en 2009 et en 2013 par Edouard Lacoste Lagrange