FEBEA, le représentant des professionnels de la beauté

2015-09-17T06:00:00+02:0016.09.2013, mis à jour le 17.09.2015,


imprimer

La FEBEA représente les intérêts des professionnels du secteur des cosmétiques auprès des pouvoirs publics et siège à la COLIPA, fédération européenne des industries cosmétiques.


Crédits photo : FEBEA
La Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA)

Historique

Parmi les professionnels des cosmétiques, ce sont ceux de la parfumerie qui, les premiers, prennent conscience de l’importance de se fédérer, dès 1889. L’année suivante, le Syndicat national de la parfumerie française est créé. Mais la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA) naît véritablement le 2 avril 1974 avec l’union de 3 syndicats : le Syndicat français de la parfumerie, le Syndicat français des produits de beauté et le Syndicat français des produits cosmétiques et de toilette.

Anciennement Fédération des industries de la parfumerie (FIPAR), la FEBEA est l’unique instance représentative de toutes les industries des produits de la beauté en France.

Membres

La FEBEA englobe l’ensemble des marques de parfumerie, de cosmétique, de produits capillaires, d’hygiène et de toilette. Au total, elle fédère plus de 350 entreprises qui représentent 97 % du chiffre d’affaires de ce secteur et emploient 50 000 personnes.

Aujourd’hui, la FEBEA réunit 6 syndicats d’industries cosmétiques représentant chacun un mode ou un circuit de distribution qui lui est propre (la distribution sélective comme les parfumeries, la grande distribution, la vente directe par correspondance ou à domicile, la distribution aux coiffeurs professionnels, la distribution dans un point de vente avec pharmacien diplômé). Chacun de ces syndicats dispose de son propre conseil d’administration et désigne trois « administrateurs » pour constituer, avec le président de la FEBEA, un conseil d’administration « fédéral ».

La FEBEA est présidée par Patrick O'Quin depuis juin 2014.

La FEBEA en quelques chiffres

La FEBEA a été créée en 1974. Aujourd’hui, elle fédère 6 syndicats qui représentent plus de  350 entreprises, plus de 97 % du chiffre d’affaires du secteur des cosmétiques et 50 000 personnes employées dans 450 établissements. Parmi ses membres, 82 % sont des TPE et PME.
L’industrie des cosmétiques est un secteur de poids dans l’économie française puisqu’elle est le 4e en termes de solde commercial net. Elle est majoritairement composée de PME.

Apports

La FEBEA assure des fonctions à la fois de lobbying auprès des pouvoirs publics et de conseil à ses membres. Pour cela, 4 départements la composent : Affaires scientifiques et réglementaires, Affaires juridiques et sociales, Affaires économiques, environnementales et internationales et Communication.


Lobbying

La FEBEA joue un rôle d’intermédiaire entre les professionnels de la beauté et les instances publiques et participe aux débats en lien avec toute nouvelle réglementation comme, par exemple, la norme sanitaire en vigueur. La FEBEA se pose en porte-parole des professionnels de la beauté.


Conseil

La FEBEA propose également à ses adhérents un certain nombre de services pour les aider dans l’exercice de leur métier, comme par exemple le rappel des obligations réglementaires que tout professionnel se doit de respecter dans son activité.

Depuis 2007, la FEBEA anime aussi des formations via son Institut de formation de l’industrie cosmétique (IFIC).

Jennifer Matas