Dossier

Franchise et commerces alimentaires : les enseignes jouent la carte de la différence et de la qualité

2012-06-15T11:00:00+02:00

26.11.2009 mis à jour le 15.06.2012, 


imprimer

Si la franchise peut compter sur un secteur pour s’épanouir, c’est sans conteste celui des commerces alimentaires. Avec 19,58 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011, les réseaux d’alimentation spécialisée continuent leur progression mais aussi leur mutation pour mieux faire face aux nouveaux défis du marché.

commerces alimentaires
Crédits photo : Getty images

Eléments clés de la vie urbaine ou rurale, les commerces alimentaires continuent de recruter en franchise. En 2011, 5 nouvelles enseignes se sont développées en réseau. La Fédération française de la franchise (FFF) comptait ainsi 128 réseaux de franchise dans l’alimentation spécialisée en 2010, puis 133 en 2011 avec 11 171 franchisés.

Des qualités d’accueil et de conseil, ainsi que des compétences de gestion, sont requises dans ces métiers : boulanger, caviste, chocolatier, glacier… Le sens du contact constitue également un levier majeur pour fidéliser la clientèle. Le ralentissement de la consommation révèle de nouvelles habitudes : les clients sont prêts à acheter moins mais mieux. Ce constat implique une montée en gamme de la part des enseignes.

La franchise laisse une grande place à l’innovation, notamment pour réduire les coûts ou fidéliser le client. En mutation, de plus en plus d’enseignes diversifient leur offre en proposant des services de restauration ou en combinant plusieurs activités. Grâce à leur capacité d’adaptation, les réseaux détiennent un atout indéniable pour faire face à une conjoncture qui se remet avec difficulté de la crise.


Dossier écrit en 2009 par Ophélie Colas des Francs, remis à jour en 2012 par Benjamin Taïs

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE