Profils de candidats

Coiffure esthétique : des qualités de manager indispensables pour gérer ses équipes

2011-11-15T16:00:00+02:00

26.02.2009 mis à jour le 15.11.2011, 


imprimer

La coiffure se distingue par la nécessité d’un diplôme pour pratiquer l’activité. Mais dans l’ensemble du secteur des qualités communes sont recherchées : bon manager et sens du commerce sont indispensables.


Crédits photo : Shutterstock.com

Profils recherchés

Existe-t-il un candidat idéal à la franchise dans le secteur coiffure esthétique ? Non, pour la bonne raison qu’un distingo de taille oppose les enseignes de coiffure aux enseignes de beauté. Les premières exigent un professionnel détenteur d’un brevet professionnel de coiffure, tandis que les secondes acceptent des candidats de tous horizons. Par ailleurs, des capacités de manager s’imposent quand il faut gérer un salon qui comprend en moyenne entre 5 et 10 employés. Au-delà, le sens du commerce et l’aspect relationnel sont tout aussi indispensables, comme des talents de bon gestionnaire. Des qualités largement plébiscitées par les enseignes d’instituts de beauté et celles spécialisées dans l’amincissement et la manucure. Pour l’ensemble du secteur, les franchiseurs recrutent également des investisseurs moins impliqués dans le fonctionnement du salon au quotidien, mais qui ont l’ambition de devenir des multi-franchisés.


Investissement

Apport personnel

Pour les salons de coiffure, l’apport personnel requis par les enseignes oscille entre 10 et 30 000 euros. Exclusif Coiffure se positionne sur une tranche basse avec 7 600 euros. A l’inverse, intégrer le réseau Pascal Coste requiert 40 000 euros d’apport personnel. Les sommes varient plus dans les instituts de beauté avec 18 000 euros demandés par Lipotherm Center et 50 000 euros pour Passage Bleu. Pour les centres d’amincissement, il faut compter 15 000 euros pour Hyperminceur, contre 70 000 chez Physiomins. Les apports les plus élevés se trouvent dans les enseignes spécialisées dans le bronzage avec un apport minimum de 50 000 chez K2&Chocolate et 100 000 euros pour Point Soleil.


Investissement initial

L’investissement initial hors local, s’élève au maximum à 160 000 euros chez Pascal Coste Coiffure. Selon les enseignes, il oscille entre 60 et 120 000 euros. L’investissement demeure nettement supérieur pour les instituts de beauté et les centres de bronzage, en raison d’équipements plus nombreux et plus couteux. Ainsi, 400 000 euros sont nécessaires pour se lancer avec l’enseigne Passage Bleu, 300 000 euros chez Point Soleil et 250 000 chez Elite Beauty Studio. Pour les centres de manucure les prétentions sont moindres avec un investissement compris entre 11 500 et 140 000 euros.

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE