Choisir une enseigne

Franchise : savoir évaluer la pérennité d’un réseau

2011-02-21T15:48:00+02:0021.02.2011, 


imprimer

Avant de signer avec un réseau, le candidat doit mener l’enquête sur les prestations fournies par le franchiseur. Conseils d’experts recueillis sur le 18e Salon des Entrepreneurs de Paris sur les points indispensables à contrôler.


Crédits photo : Shutterstock

Le candidat doit s’assurer que le concept ait une véritable valeur ajoutée sur son marché

« Un franchisé s’engage en moyenne 15 ans dans un réseau. Avant de signer un contrat de franchise, il faut donc être convaincu des qualités du franchiseur qui est en face », prévient Jean-Michel Illien. Le fondateur du cabinet Franchise Management explique que le franchiseur doit impérativement savoir maîtriser deux métiers : « Le métier de base qui correspond au savoir-faire de l’entrepreneur et le métier de franchiseur, qui correspond à la transmission de ce savoir-faire. »


Vérifier le savoir-faire lié au concept

Pour s’assurer que le concept ne repose pas sur un simple effet de mode, le candidat doit s’assurer qu’il ait une véritable valeur ajoutée sur son marché et que le franchiseur continue à faire évoluer son concept. « Un bon franchiseur doit fournir toutes les informations le concernant et concernant l’enseigne. La personnalité d’un franchiseur et son parcours sont également des éléments très importants à connaitre », précise Olivier Deschamps, avocat au cabinet DM&D. Outre l’entente avec la tête de réseau, l’une des premières données à étudier est l’unité pilote : le point de vente dans lequel le franchiseur teste son concept et qui doit apporter la preuve de son succès. Mais avant de lancer un réseau de franchise, une seule unité pilote ne suffit pas : le franchiseur doit également apporter la preuve qu’il est capable de dupliquer son concept sur des lieux et environnements différents.


Vérifier le savoir-faire du métier de franchiseur

En échange du droit d'entrée, le franchiseur dispense au franchisé une formation, une assistance au démarrage et un accompagnement tout au long du contrat. Pour vérifier la qualité des prestations du réseau, le candidat peut se baser sur la durée de la formation initiale et son contenu, mais aussi demander à feuilleter le manuel opératoire. Il devra également se renseigner sur les services proposés pendant le lancement (ex : recherche de local, montage du dossier de financement, suivi et réception des travaux, etc.) et tout au long du contrat (ex : centrale d'achat, formation continue, etc.). « Le franchiseur doit assurer le service après-vente du concept, c’est-à-dire l’animation du réseau », insiste Jean-Michel Illien. L’expert conclut en insistant sur l’importance de l’animateur pour la pérennité du réseau et exhorte les candidats à fuir les réseaux qui n’en auraient pas : « c’est un rouage essentiel : l’animateur identifie et prévient les risques de dérapages du réseau ». Enfin, le réseau doit se développer à un rythme raisonnable. Une croissance trop rapide pourrait mettre en cause la stabilité du réseau si le franchiseur ne met pas sur la table les moyens financiers et humains nécessaires à un développement soutenu.


La conférence en vidéo

 

« Franchise et commerce associé : Leurs idées ont fait le tour du monde », avec la participation de Jean-Michel Illien (Franchise Management), Christian Lepicier (In Extenso), Guy Leclerc (FCA), Gilles Boehringer (KFC), Stéphane Gauthier (Best Western), Mourad Benamer (Eat Sushi), Stéphane Cognault (La Case de Cousin Paul) et Christophe Odoux (Heureux comme Alexandre).


A écouter : Le podcast de la conférence : « Comment bien choisir son réseau de franchise ?», avec la participation d’Olivier Deschamps (cabinet D,M&D), Frédéric Maillard (EXCO) et Gilbert Mellinger (EPAC).

Retrouvez l’intégralité des vidéos et des conférences sur le site du Salon des Entrepreneurs.